Comment Batman et Zorro ont sauvé la Tunisie!?

 

Notre Zorro national a encore frappé. Notre héros sans peur et sans reproche est un caricaturiste, qui ne craignait pas de sévir du temps de Zaba. Et face aux vilains, et autres «monndassines» il a recruté Batman pour lui donner un coup de main.

Z est arrivé. Et il a encore frappé. A coups de plumes énergiques, il a croqué en deux temps trois mouvements la situation. Z n’intervient pas avec son épée. On notera sa signature similaire à celle du vengeur masqué. C’est notre Zorro national. Et notre héros sans peur et sans reproche est un caricaturiste, qui ne craignait pas de sévir du temps de Zaba, dans un blog unique en son genre : Débat Tunisie.

Et voici que Z a remis le couvert, après les révélations tonitruantes de Samir Tarhouni, l’homme qui a arrêté in extremis la meute des Trabelsi à l’aéroport Tunis-Carthage. Et l’officier de police, est bien le chef de la Brigade Anti-Terroriste, la fameuse BAT. Il serait donc ainsi, vu avec le prisme de Z, le Batman tunisien. Le lieutenant-colonel qui coordonne et dirige un bataillon de Batmen sous ses ordres n’a pourtant pas été épargné par Z, notre autre justicier qui continue d’avancer masqué.

Dans un post publié le 10 août, notre caricaturiste commente à sa façon l’actualité tunisienne, qui se transforme tour à tour en tragédie antique, avant de prendre des allures de film d’action de série B.

batman

Et Z. propose même les clés pour mieux comprendre sa caricature, dont le personnage central est tout droit tiré de l’univers des comics à l’américaine. Il commente : «A l’heure où le ministère de l’intérieur est montré du doigt et que la Justice fait l’objet de nombreux scandales, tombe à point nommé cette conférence de presse du chef de la brigade anti-terrorisme (BAT) qui nous révèle au grand jour l’énigme du 14 Janvier». Des commentaires aigres-doux, qui en disent long sur le recul du caricaturiste au trait aussi féroce qu’acéré.

Mais ce n’est pas la première fois que Z. s’inspire de l’univers de Batman. En quelques sortes, le blogueurs de Débat Tunisie a même devancé l’actualité, avec ses intuitions fulgurantes, ses prémonitions dont il a le secret. Le 2 février, alors que les Tunisiens luttaient contre les bandes armées qui mettaient le pays à feu et à sang, Z dégainait déjà sa caricature.

jokerOn notera que Z. a encore une fois compris avant tout le monde, la nécessité de faire appel à son collègue nommé Batman. Il l’écrit clairement : «Une mystérieuse organisation sème la terreur et la confusion dans les rues. Des rumeurs de kidnappings ou d’empoisonnement des eaux donnent à nos villes des airs de Gotham City. (…) C’est dire combien la Tunisie a un besoin pressant d’un Batman qui vienne sauver le pays»!

Et Z. ne croyait pas si bien dire. Puisque Batman était déjà là, déguisé en Samir Tarhouni. Reste à espérer que la tragédie grecque et le film d’action trépidant ne tournent au mélodrame.

 

LBC

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer