Tunisie : Mafrouza, un Léopard d’Or au cinéma

 

L’Association tunisienne pour la promotion de la critique cinématographique (ATPCC) présentera les 23, 24 et 25 septembre, à Tunis, la première du film ”Mafrouza” de la jeune scénariste et réalisatrice française Emmanuelle Demoris.

Ce film documentaire, a remporté le prix ”Léopold d’or” au Festival de Locarno 2011. Il présente une plongée dans l’Egypte populaire de l’avant-révolution, est réalisé en cinq parties: ”Oh la nuit!”, ”Mafrouza-Coeur”, ”Que faire”, ”La main du papillon” et ”Paraboles” (soit environ 12 heures pour les cinq parties).

”Mafrouza” est tourné par Emmanuelle Demoris au cours de deux années passées à Mafrouza, bidonville d’Alexandrie construit sur le site d’une nécropole gréco-romaine.

Partant des premières rencontres avec ses habitants, Mafrouza raconte les destins de quelques personnes qui se répondent en une chronique polyphonique.

Si la vie est dure à Mafrouza, tous résistent avec grâce et force. Adel et Ghada, jeune couple à la recherche du bonheur, Mohamed Khattab, épicier-cheikh humaniste, Hassan, voyou-chanteur épris de liberté, Abu Hosny, vieux solitaire au logement inondé, la paysanne Oum Bassiouni et son four à pain, les Chenabou, famille de chiffonniers, Gihad, jeune lutteuse, tous incarnent et racontent cette résistance qui est la leur et qui fait de leur quartier un espace de liberté et de vitalité.

La caméra prend le temps de rentrer dans ce monde pour en saisir les complexités, mais aussi pour raconter à travers ces histoires la rencontre entre ces personnes de Mafrouza et celle qui vient les filmer.

Et si Mafrouza donne l’occasion de battre en brèche les idées reçues sur les pauvres, l’Orient ou l’islam, il questionne ainsi aussi en miroir notre façon de regarder et de vivre, en Europe ou ailleurs.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   News






  • Envoyer