Les blogueurs du printemps Arabe réunis en Tunisie

 

Les blogs ont joué un rôle de catalyseurs dans les Révolutions Arabes. Et voici que les auteurs des plus éminentes adresses se sont donné rendez-vous dans son foyer. Débats intéressants en perspective.

blog1Pour sa troisième édition 2011, le «Arab Bloger Meeting» a mis le cap en Tunisie. L’évènement organisé par le réseau mondial des blogueurs «Global Voices Online» et par la fondation «Heinrich Böll Stiftung» dans ses deux premières éditions tenues en 2008 et 2009 à Beyrouth se voit renforcer par un troisième partenaire dans sa dernière mouture. Le logo du blog collectif tunisien « Nawaat» s’est ainsi greffé sur l’entête de l’affiche de la rencontre des blogueurs arabes dont le coup d’envoi a été donné ce lundi 3 octobre à la cité des sciences de Tunis et qui prendra fin le 6 octobre dans un hôtel à Gammarth. Le meeting met les voiles, à Tunis, après une année creuse en 2010, où une autre rencontre baptisée «Arab Bloggers Conference» s’est déroulée à Ajman, aux Emirats Arabes Unis, à l’initiative de la fondation «Abu Dhabi Music & Arts Foundation».

Un évènement haut en couleurs, donc. On regrettera cependant l’absence d’une dizaine de blogueurs palestiniens. Ils n’ont pas pu assister à la rencontre phare de la blogosphère arabe, parce que les autorités consulaires tunisiennes leur ont refusé le visa. «C’est la première fois que survient ce genre d’incident, nous n’avions eu aucun problème à faire venir des Palestiniens lors de la dernière rencontre des blogueurs à Beyrouth en 2009» selon les dires rapportés par l’agence AFP de Hiba Haidar, l’une des organisatrices de la rencontre.

On notera toutefois la présence d’invités de gros calibre venus des quatre coins du globe à l’instar de Rebecca MacKinnon co-fondatrice de la fondation Global Voices Online, diplômée de l’université d’Harvard et ancienne journaliste à CNN, Zeynep Tufekci, chercheuse à l’université de la Caroline du Nord qui s’intéresse à l’impact des nouvelles technologies sur la société et Marek Tuszynski, co-fondateur de l’«International Network of Contemporary Art Centres».

Parmi les invités tunisiens, M. Moez Chakchouk, actuel P-dg de l’ATI est intervenu pendant la première journée du meeting pour parler de la situation de l’Internet en Tunisie. Son exposé a été suivi par une table ronde animée par Mokhtar Yahyaoui, Amira Yahyaoui, Riadh Guerfali, Tarak Kahlaoui et Mehdi Lamloum orientée sur les rôles des blogueurs candidats à la Constituante.

 

M.J

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer