Tunisie : Flèches humoristiques contre Ennahdha

 

La victoire électorale d’Ennahdha aux élections du 23 octobre semble avoir particulièrement inspiré nos internautes. Les tn-tweeple et autres facebookeurs se sont déchaînés sur les réseaux sociaux pour brocarder ce qu’il convient désormais de considérer comme la première force politique tunisienne. Petit florilège.

La petite vanne qui a sans doute été parmi les plus partagées est aussi simple que percutante :

ennahdha-140

«Meublatex étudie le lancement d’un nouveau produit : Un lit 5 places, toutes options». Une allusion toute en sous-entendu sur la polygamie. Un classique, en somme. Dans le même sillon mais en moins accablant, Ooouups Moi en vrai ® lancera à la cantonade «Bob Marley – No woman no cry ! Avec Ennahdha vous allez toutes trouver un Homme». Une chanson reggae, pour voir la moitié pleine du verre, en quelques sortes.

Toujours aussi acide, le cultissime caricaturiste ___z__ du blog merveilleusement illustré debatunisie relève quant à lui très pince-sans-rire : «Je remarque certains qui préfèrent les 99% pour Ben Ali aux 31% pour Ennahdha». A entendre les lamentations de certains, on se rend compte qu’encore une fois, que la plume acérée de notre chroniqueur a mis en plein dans le mille.

Le twittos  Indigo_Light quant à lui, semble avoir trouvé la recette miraculeuse des Nahdhaouis en Finlande : «Nahdha en Finlande c’est un peu logique : y’a un gros barbu habillé en rouge qui a fait campagne pour eux là-bas». En clair, nos barbus locaux auraient bénéficié du coup de pouce du Père Noël auquel semblent avoir cru paradoxalement nos modernistes.

Plus didactique, @MorsiChaari nous décrit comment il a analysé la situation politique tunisienne post-électorale à un étranger : «Pour expliquer les résultats à un Français, je lui ai dit Le Pen et José Bové ont gagné les #tnelec». En clair, Rached Ghannouchi est ainsi comparé au leader du Front National, et Moncef Marzouki à l’éternel contestataire français. Paradoxalement, c’est un gaulois de pure souche qui trouvera les bons côtés des Nahdhaouis. Bruno_walther tweete ainsi : «Allo la France, don’t panic avec la Tunisie, Ennahda c n’est pas les amis libyens de Sarko c juste la droite populaire tunisienne».

Le mot de la fin reviendra à @MKais qui rappellera tout ce beau monde à l’ordre avec cette petite phrase qui fera mouche : «les medias qui voient des islamistes partout en tunisie sont les mêmes qui n’ont pas vu de dictature avant le #14jan #TnElec».

Moralité de ces blagues qui ne manquent pas de sel : les Tunisiens ne se laisseront plus faire, et se donneront à cœur joie pour critiquer le pouvoir. Le mur du silence est tombé, et nos concitoyens, fiers d’avoir massivement accompli leur devoir électoral ne s’en laisseront plus conter.

LBC

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer