Tunisie : Les élections vues par les blogueurs

 

L’actuel échiquier politique du pays commence déjà à se refléter dans les blogs. L’opposition est ainsi (déjà) née dans l’espace cybernétique, et l’agrégateur Tn-Blog prend désormais les allures d’un arc-en-ciel, affichant touts les couleurs du spectre «partisan» de l’hémicycle de la Constituante.

C’est le branle-bas-de-combat dans notre blogosphère. Aussitôt que les premiers résultats du scrutin ont été publiés. Entre ceux qui ont retenti la sirène d’alarme pour mettre en garde les internautes contre la menace d’Ennahdha, et d’autres qui réclament (d’urgence) la formation d’une coalition progressistes, certains n’ont pas perdu un iota de leur lucidité. C’est que l’actuel échiquier politique du pays commence déjà à se refléter dans les blogs. L’opposition est ainsi (déjà) née dans l’espace cybernétique, et l’agrégateur Tn-Blog prend désormais les allures d’un arc-en-ciel, affichant touts les couleurs du spectre «partisan» de l’hémicycle de la Constituante. Même si on aura préféré que la frange de la population «connectée» de Tunisie ait son «avatar» dans l’Assemblée. Le verdict des urnes est en effet tombé, sans que les quelques figures (plus ou moins) emblématiques de la cyber-cité, qui se sont portés candidats, ne soient plébiscités par les électeurs.

Il n’empêche, la blogo a rapporté son lot de dérision. Les auteurs de certaines (incontournables) adresses ont tenté de briser l’air compassée qui règne chez les frustrés, voire même effrayés des résultats du vote. Marwen Ben Messaoud et Seif Eddine Nechi ont ainsi été prompts à agir au quart de tour pour égayer la communauté virtuelle. Mais si le premier s’est mis à aligner les 14 amendements de base que devrait contenir la future constitution afin d’éviter le retour de la dictature, le caricaturiste a plutôt recensé les erreurs qu’avait commise l’élite politique séculière pour s’être reléguée aux rangs  des minorités.

Extrait de la constitution de Marwen Ben Messaoud

La rédaction vous a concocté quelques articles rédigés par l’auteur d’Unblugged :

Article 1 : Tout tunisien devra apprendre à différencier la droite de la gauche dans un bulletin de vote (parce que les gens qui cochent la mauvaise case lors des élections les plus importantes de l’histoire d’un pays, ce n’est juste pas possible comme connerie)

Article 2 : […] Si vous êtes un parti islamiste se trouvant être la 1ère force politique du pays, il n’est pas nécessaire d’offrir des moutons pour se faire élire.

Article 4 : Quand la réincarnation de Kadafi, sorte de Borhene Bsaies des années 90 se présente à des élections, ne votez pas pour lui. Ceci va à l’encontre de corollaire 4-1 se trouvant ci-bas.

Corollaire 4-1 : Quand vous faites une révolution pour virer un dictateur, ne votez pas par la suite pour son plus fervent défenseur.

Article 7 : Si jamais un mec s’immole à Sidi Bouzid, entrainant une révolution dans le pays, ne formez pas une assemblée constituante pour modifier cette présente constitution. La nouvelle version sera dans tous les cas pire que celle-ci.

Article 8 : Pensez à bannir tout institut de sondage souhaitant exercer une activité dans ce pays. Des gens payés une fortune qui ne voient pas venir un parti qui a plus de 20 sièges méritent la peine capitale.

Article 14 : Non mais franchement, vous avez fumé quoi les gars ?! Hechmi Hamdi ? HECHMI HAMDI ???

Seif Eddine Nechi caricature la défaite des progressistes

{vimeo}31138921{/vimeo}

La politique-politicienne, l’anachronisme des intellos du «cinéma d’auteur», les élucubrations des disciples de Brecht, le sanctuaire de la jeunesse dorée d’El Qobba, les choristes polaires de la «galaxie inconnue», les grincheux d’a3ta9ni et bien d’autres sont finement brocardés par le caricaturiste de la blogo made in Tunisie.

S.M

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net   TopNews






  • Envoyer