Persepolis : en procès en Tunisie, diffusé sur Arte

Après deux jours du procès contre Nessma Tv, Arte diffuse Persepolis, mercredi soir, en prime time. Une rediffusion est au programme du vendredi. Indignés et avocats conservateurs, prenez vos télécommandes. Au zapping, prêt, partez !

satrapi-kichika270112Lundi 23 janvier, Nabil Karoui, président directeur général de Nessma Tv, comparait devant le juge au Palais de la Justice à Tunis. Il est accusé «d’atteinte aux bonnes mœurs, aux valeurs sacrées, et de troubles à l’ordre public». Son délit ? Sa chaîne tv a diffusé, le 09 octobre dernier, le film Persepolis de Marjane Satrapi. Le long-métrage d’animation met en scène une représentation de Dieu, selon l’imaginaire de Marjane à l’âge de 8 ans. De quoi enclencher des troubles sociaux à deux semaines des élections de l’Assemblée Nationale Constituante (ANC).

Manif pour, manif contre. Dedans ou dehors, l’ambiance est très tendue. Journalistes, universitaires et militants des Droits de l’Homme ont été agressé. Une pléiade d’organismes de la société civile dont la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme (LTDH), le Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) et autres se sont indignés. Human Rights Watch, Reporters sans Frontières (RSF), la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme (FIDH) et autres organisations non-gouvernementales de renommé internationale ont tiré la sonnette d’alarme. Pour eux, c’est un retour vers des pratiques risquant de mettre fin à la vie d’une démocratie naissante. Le procès a fini par être reporté au 19 avril.

Mercredi 25 janvier, soit deux jours après le procès de Nessma, Arte, chaîne généraliste franco-allemande de service public, diffuse Persepolis exactement à 20h35, en plein prime time. Et une rediffusion est prévue, vendredi 27 janvier, à 14h50. Co-réalisé avec Vincent Paronnaud, ce film de la franco-iranienne Marjane Satrapi est adapté de sa propre bande dessinée autobiographique. Il raconte l’histoire de sa vie à partir l’âge de 8 ans. Persepolis retrace la révolte contre le Chah, l’instauration de la république islamique, la naissance d’une nouvelle dictature et la première guerre du Golfe. Le tout vu à travers le vécu de Satrapi et de sa famille. Sorti en 2007, Persepolis a raflé plusieurs récompenses dont le Prix Spécial du Jury au Festival de Cannes, le Prix spécial du jury au Cinemanila International Film Festival, le César de la meilleure adaptation et le prix du Meilleur premier film aux Césars de 2008 et autres distinctions

«Arte, la télé qui vous allume», la chaîne tv semble bien vouloir incarner son slogan historique en programmant ce film en ce moment même. Mais c’est aussi une occasion pour les indignés qui n’ont jamais vu le film (et ils sont très nombreux) de le voir.

 

Thameur Mekki

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Medias   TopNews






  • Envoyer