Tunisie : Les nouveaux métiers du web émergent

 

Le Web a ouvert une nouvelle porte sur le marché de l’emploi. Les jeunes diplômés se retrouvent aujourd’hui face à des offres d’emploi qui n’existaient pas il y a à peine 4 ou 5 ans. Community Manager, Digital Planner, Content Manager, sont autant de métiers qu’on voit fleurir aujourd’hui.

 

metiers-23022012-340

Les besoins en compétences des entreprises évoluent avec les innovations technologiques, et les médias sociaux s’imposent progressivement dans la sphère professionnelle. Quelques nouveaux métiers sont donc apparus ces dernières années, et ont actuellement le vent en poupe. C’est le cas du Community Manager, un métier né de l’évolution et plus particulièrement de l’émergence des réseaux sociaux. Aujourd’hui, il est proposé à toutes les sauces. Quand on demande aux processionnels du métier de nous donner une définition de ce poste, la réponse est souvent la même : «Le Community Manager est avant tout le représentant, l’ambassadeur d’une marque, d’une société ou même d’un produit sur Internet». Mais cela fait-il de lui un simple relais de la marque sur Internet ? Bien sûr que non. L’entreprise qui investit sur le web ne fait pas dans le social ; les réseaux sociaux représentent une réelle plus value et elle s’attend à un retour sur investissement.

Sur la toile, deux univers subsistent : d’un côté les métiers qui construisent Internet (médias, télécom et informatique), de l’autre, les métiers « impactés » par Internet : référenceur SEO, community manager, digital planner, content manager, etc. Le besoin étant récent pour ces derniers, on a souvent tendance à les confondre et ne pas les distinguer. Pourtant, chacun de ces emplois présente une activité différente. Pour Mehdi Lamloum, Concepteur Digital chez Label Ogilvy: «Community Manager est une personne qui crée, gère et anime une communauté. Sans la communauté elle n’existe pas. Un digital Planner est une personne qui donne des insights stratégiques à l’équipe de créatifs en rapport avec le digital. Un concepteur digital est obligé de mixer dans la réflexion deux aspects : le coté planning stratégique et le coté créatif».

S’agit-il des métiers à la portée de tout le monde ? Certainement pas. Le nombre de publications ou de « j’aime » qu’une personne cumule sur Facebook ne fait pas d’elle une spécialiste du web 2.0. Ces nouveaux métiers sont une mutation des métiers de la communication et de la publicité, ce qui requiert des compétences au moins dans l’une de ces disciplines, et pas seulement. Des connaissances en Marketing et en informatique sont souhaitées. Il faut aussi «avoir un sens “commercial” pour pouvoir vendre ses idées à des clients qui souvent découvrent le monde digital.» précise Lamloum.

Les nouveaux usages du web ont créé un nouveau business. Des appellations qui changent et des définitions qui se complètent. Des métiers qui explosent et des spécialités qui voient le jour. La toile bouge vite, et l’avenir passera sans doute par elle.

Sarah Ben Hamadi

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Net






  • Envoyer