Playlist Tekiano #6 : Jazz à Carthage by Tunisiana, la suite !

 

Le festival du Jazz à Carthage by Tunisiana continue. Dans cette seconde playlist spéciale festival Jazz à Carthage, Tekiano vous propose de découvrir les derniers artistes.

 

Duo Branford Marsalis et Joey Calderazzo, le 10 avril

playlist_tekiano_6_440_thumbDu pur jazz. Sur la scène, un saxophone et un piano. Rien d’autres. Pour les aficionados du jazz, ce sera la soirée à ne pas manquer. Et ce n’est pas Mourad Matahri, qui a assure avoir pris des risques pour les faire venir, qui dira le contraire. Depuis plus de 10 ans, ces deux musiciens jouent ensemble de manière informelle. Et en 2011, ils ont signé «Songs of Mirth and Melancholy», un album musical qui s’inspire de morceaux romantiques du 19ème siècle. Chaque morceau est une œuvre d’art. Du pur jazz on vous dit.

 

>Ecoutez Branford Marsalis et Joey Calderazzo :

{youtube}U3fteRXzBaM{/youtube}

 

Triotonic et Hindi Zahra, le 11 avril

Un trio autrichien autour d’un piano, une Marocaine aux rythmes envoûtants, telle est le programme cette soirée. Le jazz de Tritonic est expérimental, subtil et fluide à la fois. S’en suivra ensuite le son minimaliste de «Beautiful tango» d’Hindi Zahra. Sur des ballades folks, du soul urbain ou du blues du désert, la chanteuse pose des paroles où anglais et berbère se mêlent délicieusement. Une soirée qui s’annonce hors temps et hors lieu.

> Ecoutez Hindi Zahra, « Beautiful tango » :

{youtubejw}2-8n6rTH6Ns{/youtubejw}

 

Radiodervish et Paula Lima, le 12 avril

Paix et Samba pour ce jeudi 12 avril. L’univers de Radiodervish est intimiste, sobre. Leurs mélodies sont un rien mélancoliques et disent la douceur et la douleur d’aimer, une personne ou un lieu comme « Sama Beirut ». Dédié à la ville de Beyrouth, ce morceau est comme cette ville, effervescent, en perpétuel mouvement, en perpétuelle reconstruction, où seul le moment présent compte. Le mouvement se retrouve dans les chansons de Paula Lima. La Brésilienne revient avec son dernier opus « Outro esquema » (« un autre programme », en français) très marqué samba et soul.

>Ecoutez Radiodervish, « Sama Beirut » :

{youtubejw}qj1EP3KfmJQ{/youtubejw}

 

Luz feat. Luz Casal, le 14 avril

«Piensa en mi». Qui ne connait pas cette chanson indissociable de Pedro Almodovar ? Il n’est rien d’autre que la bande de « Talons aiguilles ». Grâce et élégance qualifient Luz Casal. Envolée sonores de cuivre, rythme assourdis des percussions et voix sensuelle alimentent ses morceaux chargés d’émotion et de passion.

>Ecoutez Luz Casal, « Piensa en mi » :

{youtubejw}gHyT-jCWkpk{/youtubejw}

 

Bendir man et Michael Burks, le 15 avril

On ne présente plus Bendir man, le trublion tunisien qui mêle humour et politique. Il précèdera Michael Burks, surnommé Iron Man (l’homme de fer en français). Infatigable, ce guitariste blues-rock clôturera le Jazz à Carthage by Tunisiana. Les riffs de guitare électrique vous entraîneront dans les meilleurs bars de blues de Chicago. Et les organisateurs du festival préviennent : «Le concert est réservé à ceux qui pourront le suivre !» Vous êtes avertis.

>Ecoutez Michael Burks, « Love disease » :

{youtubejw}V0uFQWsdV8E{/youtubejw}

 

Line

A Lire :

Glamour et amour au festival du Jazz à Carthage by Tunisiana

Playlist de Tekiano #5 : Spécial Jazz à Carthage by Tunisiana

Tunisie : Jazz à Carthage 2012, le programme !

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Jazz à Carthage   Musik






  • Envoyer