Inna Modja et Julian Perreta un concert jeunes très chaud

 

Deux artistes très peu semblables dimanche soir à Jazz à Carthage, pour un même jeune public. Inna Modja et Julian Perreta doutent tous les deux d’avoir jamais eu un public aussi chaud qu’en Tunisie…

Inna Modja a ouvert la première partie des scènes ‘jeunes’ du festival de Jazz à Carthage by Tunisiana, dimanche 8 avril, en fin d’après-midi, accueillie par un public composé majoritairement de jeunes tunisiennes. La chanteuse malienne a eu chaud au cœur et n’oubliera jamais ce concert : «Le public était hyper chaleureux. Je ne suis pas sûre d’avoir déjà eu un public aussi chaud. Ils m’ont tellement donné, je repars avec pleins d’émotions ».

L’auteur compositeur de 27 ans explique, après son concert, «avoir grandi en écoutant des musiques variées ». Pour elle, «être artiste, c’est prendre de la liberté, pouvoir essayer tous les styles : soul, blues, pop, rap… ». French cancan, la fille du Lido, For my land, It’s alright, Let’s go to Bamako… Sur scène, Inna Modja prend du temps pour introduire toutes ses chansons, et expliquer à son public ce qu’elles signifient pour elle, parce qu’elle a « envie de le faire venir un peu dans sa vie ».

Gracieuse dans sa robe longue, elle a interprété, accompagnée de ses musiciens (batterie, guitare, bass, clavier) et d’une choriste, son répertoire et une reprise de George Michael. Sonorités folk, pop, reggae, soul, parfois presque dancefloor, l’artiste a régalé ses fans. Elle a aussi passé des messages : «Ma mère me disait à 80 ans, on sera tous joliment fripés. Les apparences ne sont pas importantes, ce qui compte c’est ce qu’on cultive. Alors, les jeunes, construisez-vous à l’intérieur ! ».

« I’m very happy to be here, in Tunisia »

Après une pause, Julian Perretta arrive sur scène ; le public lui était déjà conquis. A à peine, 23 ans, le chanteur anglais a déjà connu un parcours exceptionnel, même s’il n’a pour l’instant sorti qu’un seul album. Alors quand il dit qu’il est venu exprès de Los Angeles pour jouer à Tunis, les fans ne peuvent être que ravis. «Je suis très heureux d’être là» dit-il en anglais et en français. Durant tout son show, il s’est délecté de l’ambiance délirante qui régnait dans le public.

julian-perreta-110412

L’artiste pop, qui fait aussi chavirer les cœurs, a interprété ses chansons phares : Stitch me up, Wonder Why, Ride my star… Mais il avait également réservé des compositions de son prochain album (sortie prévue l’été prochain) : Best friends, et Generation X (qu’il chantera deux fois : la deuxième seulement accompagné par le clavier, et la foule…).

Et le public a apprécié, et lui aussi : « You’re a very amazing crowd » (vous êtes un public vraiment incroyable) avouera-t-il, et se tournant vers son bassiste : « Est-ce que tu te rappelles avoir déjà eu un public comme ça ? Vous savez, j’ai tourné dans de nombreux pays, mais Tunisie vous êtes vraiment chauds ! ». Il en a même enlevé sa veste en cuir…

 

Léna C.

Crédit-photo: Samy Snoussi

A Lire :

Jazz à Carthage by Tunisiana célèbre le disco avec Earth, Wind & Fire

Jazz à Carthage by Tunisiana : Otis Taylor, artisan du Trance Blues

Tunisie : Jazz à Carthage 2012, le programme !

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Musik






  • Envoyer