Jazz à Carthage by Tunisiana : Dans l’univers métissé d’Hindi Zahra

 

Mercredi 11 avril, Hindi Zahara, l’une des vedettes du la 6ème édition de Jazz à Carthage était sur la scène du Barcélo Carthage. La franco-marocaine, très attendue par le public ne déçoit pas. Belle prestation également du trio Triotonic qui a assuré la première partie du concert.

Le groupe de jazz Triotonic ouvre le bal pour la sixième soirée de Jazz à Carthage 2012. «Notre musique s’articule autour du chagrin et de l’espoir » déclare le pianiste Volkhard Iglseder après avoir présenté les deux musiciens qui l’accompagnent : Olivier Steger à la basse et Bernhard Wittgruber à la Batterie. Le trio autrichien, formé en 1999 présente une incroyable harmonie mélodique. Méconnu par le public tunisien, il est arrivé à le séduire avec un jazz des plus subtils et fluides.

hindi-zahra-120412

22h, Hindi Zahara monte sur la scène du Barcélo «Je suis très émue d’être ici ce soir» déclare l’artiste franco-marocaine avant d’entamer son concert. Très attendue par le public tunisien, elle ne le décevra pas. Beautiful Tango, Oursoul, From Inside to Outside, Hindi Zahra enchaîne les titres, avec sa voix mélodieuse, sa musique combinant jazz, blues, soul urbain et indolences orientales, et ses textes alternant anglais et berbère.

Accompagnée de son groupe musiciens, elle interprète, à sa manière, le tube d’Ella Fitzgerald de et Sawéh du grand Abdelhalim Hafedh, au plus grand plaisir des spectateurs. Avec le morceau «Stand up », elle enflamme la salle «Tunisia you have to stand up» scande-t-elle, «Tunisia is High» répète-t-elle. Le volume monte progressivement et la musique gagne en puissance au fil des chansons.

Révélée en 2010 avec l’album «Hand made», Hindi Zahra remporte le Prix Constantin la même année et connaît la consécration l’année suivante avec une victoire de la musique pour la catégorie album « musique du monde ». Depuis, elle parcourt les scènes du monde entier. «Cela fait deux ans que je suis en tournée, partout dans le monde, en Scandinavie, en Amérique, partout ! Et c’est en Tunisie que cette tournée s’achève, cela veut dire quelque chose pour moi….en fait, je veux vous dire que je vous aime » conclut l’artiste sous les applaudissements du public.

 

S.B.H

Crédit-photo : Samy Snoussi

A Lire :

Jazz à Carthage by Tunisiana célèbre le disco avec Earth, Wind & Fire

Jazz à Carthage by Tunisiana: Otis Taylor, artisan du Trance Blues

Inna Modja et Julian Perreta un concert jeunes très chaud

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Jazz à Carthage   Musik






  • Envoyer