Tunisie : Armada Bizerta soutient Winston Smith et rend hommage à Takriz

 

Ahmed Galai et Malek Khemiri, duo du groupe de rap Arma Bizerta, s’est rallié à la cause de Winston Smith et a présenté un nouveau morceau en hommage à Takriz lors d’un mini-concert tenu, avant-hier, à la banlieue nord de Tunis.

armada-bizerta-080612-01«A bas l’injustice militaire en Tunisie ! A bas le règne militaire en Egypte» lance Malex de l’Armada Bizerta avant d’interpréter «Sound Of Da Police», son remake du cultissime morceau éponyme de l’emblématique KRS One. Le groupe de rap a donné, mercredi 06 juin, un mini-concert de 45 minutes au Palais d’El Abdelleya à la Marsa dans le cadre du Printemps des Arts. Le duo bizertin a, pour l’occasion, exprimé son soutien au blogueur et journaliste militant Ramzi Bettibi alias Winston Smith, en grève de la faim sauvage depuis lundi 28 mai.

«Gardez la caméra et donnez-nous la vérité !» clame le jeune rappeur adoptant ainsi le slogan revendiqué par M. Bettibi. La réplique est adressée par les internautes à la justice militaire qui a confisqué la caméra du journaliste en grève pour le droit d’informer sur les plaidoiries du procès des martyrs de Thala et Kasserine. Winston Smith a été rejoint par Houssem Hajlaoui et Emine Mtiraoui, ses collègues à Nawaat, ainsi que d’autres blogueurs et activistes à l’instar de Lina Ben Mhenni, Imen Ben Ghozzi et Azyz Amamy. Et voilà que les membres d’Armada Bizerta les soutiennent en musique. Même Meen-One, graffeur en performance au Palais El Abdelleya avec Sk-One et Ismat, a fait un clin d’œil au journaliste de Nawaat en taguant son pseudo.

Faisant d’un ring leur scène, les membres d’Armada Bizerta ont aussi rendu hommage à Takriz. «C’est un collectif de cyber-activistes que nous respectons beaucoup. C’est pour ça que nous avons intitulé ce morceau Takriz» indique Malex avant d’enchaîner avec ce track présenté en première lors de ce mini-concert. Meen-one a également intégré le logo de cette net-guérilla dans sa fresque urbaine. Il ne s’agit pas de la seule chanson inédite dévoilée lors de cette performance. «3ajel arra7» l’est aussi. Le jeune rappeur en parle : «Nous l’avons enregistré pour la bande sonore du nouveau film du réalisateur tunisien Jilani Saâdi. Cette expression était le mot d’ordre de la population de Thala dans leur révolte conte le bey, il y a quelques siècles».

Lors de cet événement, Armada Bizerta a également interprété des classiques de son répertoire à l’instar de «Say no», «Le culte de l’esprit critique» et «Music Of The Revolution». «C’est pour la révolution culturelle» lance Malex en ajoutant : «La musique est une arme. La caricature est une arme, le graffiti est une arme… les arts sont des armes».

meen-one-sk-one-graffiti

graffiti-winston-smith

Thameur Mekki

Crédit photos : Yakayaka

A lire également :  

Tunisie : Une soirée avec Armada Bizerta à Regueb

Tunisie : Armada Bizerta, rap contre l’impunité de la police

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Musik






  • Envoyer