Tunisie : Le Leader d’Al Qaida Ayman Al-Dhaouahari s’attaque à Ennahdha

 

alqaida-110612-130Dans un enregistrement sonore diffusé ce week-end sur les sites islamistes militants, Ayman Al Dhaouahiri, leader d’Al Qaida, s’est attaqué au parti Ennahdha, et a appelé les Tunisiens à n’accepter «aucune substitution à la Chariâa».

Diffusé sur plusieurs forums islamistes et plateforme de partage vidéo, l’enregistrement sonore du leader d’Al Qaida Ayman Al Dhaouahiri, d’une durée de 12 minutes 30, publié ce week-end, a été une véritable attaque contre le parti conservateur Ennahdha.

Al Dhawahri s’en prend violemment à Ennahdha, et estime que le parti «islamiste» a trahi l’Islam en n’inscrivant pas la Chariâa dans la constitution tunisienne.

«Ils sont en train d’inventer un islam acceptable aux yeux du département d’Etat américain, de l’union européenne ou des pays du golfe. Un islam sur commande» déclare Al Dhaouahiri avant d’ajouter «un Islam qui autorise les casinos, les plages naturistes, les taux usuraires des banques, des lois laïques et la soumission au droit international». Le leader d’Al Qaida conclut «Venez en aide aux coutumes de votre Prophète et n’acceptez aucune substitution à la charia»

Ennahdha, à la tête de la coalition tripartie gouvernementale, avait décidé, sous la pression, de maintenir l’article premier de la Constitution de 1959 stipulant que «la Tunisie est un Etat libre, indépendant et souverain, sa religion est l’islam, sa langue l’arabe et son régime la République». Une décision consensuelle, qui sous-entend la non-application de la Chariâa comme principale source de législation dans la nouvelle constitution tunisienne.

 

S.S

A Lire :

La Chariâa : Quels sont les pays qui l’appliquent?

Les salafistes à la conquête de l’horloge de Tunis

Tunisie : La manifestation pro-Chariâa est-elle soutenue par Ennahdha ?

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer