Tunisie – Sondage : Opinion publique insatisfaite mais optimiste

 

Un rapport du think tank américain Pew Research Center concernant la Tunisie et la région du monde arabe vient d’être publié. Basé sur un sondage de l’opinion publique tunisienne, le rapport vient confirmer que la priorité des Tunisiens reste l’économie, toujours en crise.

Le rapport de 67 pages consacre toute la deuxième partie (une dizaines de pages) à l’étude de la Tunisie. Les résultats du rapport du Pew Research Center viennent appuyer ceux des sondages publiés jusque là : l’opinion publique reste insatisfaite de la situation actuelle du pays malgré un optimisme encore présent chez certains.

Situation insatisfaisante

78% des Tunisiens ne sont pas satisfaits de la situation actuelle du pays et 83% estiment que la situation économique est mauvaise. Un peu plus réjouissant, 66% des sondées sont optimistes pour le futur contre 27% qui demeurent pessimistes. 75% pensent que la situation économique va s’améliorer.

sondage-130712-01

Concernant l’avant et l’après Ben Ali, l’opinion tunisienne reste divisée ; 45% estiment que la situation est meilleure aujourd’hui, 42% préfèrent les années Ben Ali. 13% restent sans avis.

sondage-130712-02

Priorité : Démocratie et stabilité de l’économie

Le rapport du Pew Research Center précise que malgré les difficultés que traverse la Tunisie, la majorité des Tunisiens (55%) préfèrent avoir un gouvernement démocratique contre 38% qui préfèrent plutôt un gouvernement stable même s’il n’est pas vraiment «démocratique». Cependant, par rapport aux autres pays arabes et musulmans, la Tunisie est classée 4ème quant à la préférence d’une démocratie. 20% des sondés préfèrent un gouvernement autoritaire.

sondage-130712-03

La révolution ayant eu lieu sur un fond d’urgence sociale, la priorité des Tunisiens reste sans surprise l’économie. Elle est suivie par l’ordre public, la justice, et les élections libres. La liberté d’expression vient en 5ème position tout juste devant l’égalité des droits entre hommes et femmes et la censure des médias.

sondage-130712-04

Assemblée nationale constituante décevante

L’avenir des femmes avec Ennahdha comme nouveau parti fort du pays, inquiète les Tunisiens, et surtout les jeunes de 18-29 ans ; 36% d’entre eux pensent que la femme aura moins de droits qu’auparavant, contre 27% des 30-49 ans et 22% des plus de 50 ans.

L’institution militaire est la plus appréciée avec 97% d’avis favorables. La police la seconde avec 69% devant les médias 63%, le système judiciaire 53%, les chefs religieux 50% et l’assemblée constituante, élue le 23 octobre 2011, avec seulement 45%. A noter donc qu’après un vote qualifié d’historique, les élus n’arrivent pas à convaincre l’opinion publique. Une déception des électeurs qui risque d’agir sur les prochaines élections.

sondage-130712-05

Sur les relations avec les Etats-Unis d’Amérique, l’opinion est divisée, 45% des Tunisiens ont une bonne image des Etats-Unis. Le même pourcentage des sondés s’y oppose. 27% estiment que l’influence des USA sur la politique tunisienne est négative contre 31% qui la trouvent positive.

Le sondage du Pew Research Center a été effectué sur un échantillon de 1000 personnes, âgées de 18 ans et plus, entre le 22 mars et le 20 avril. La marge d’erreur est de ±3.9% au seuil de confiance de 95%.

 

S.B.H

A Lire :

Tunisie – Sondage : L’action du gouvernement jugée insatisfaisante

Tunisie – Sondages : «Rien n’a changé»

Sigma Conseil : Les 100 jours du Gouvernement, tous les voyants sont au rouge

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Politik






  • Envoyer