Une entreprise française surveille les rebelles syriens sur Internet

 

L’entreprise française Qosmos, spécialisée dans «la technologie d’intelligence réseau», est accusée par la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) et la ligue des droits de l’homme, d’avoir fourni au régime syrien une technologie permettant d’améliorer la surveillance des opposants sur internet, et donc d’organiser un système de répression plus efficace à leur encontre.

Dans les faits, Patrick Baudoin, président d’honneur de la FIDH, a saisi le parquet afin qu’il prenne « l’initiative d’ouvrir une enquête préliminaire où une information judiciaire», pour savoir si Qosmo a respecté ses engagements de 2011 à savoir le fait qu’elle s’abstiendrait de fournir matériel et assistance technologique aux régimes autoritaires.

Source : Ladépêche.fr

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net   News






  • Envoyer