Tunisie : «Le culot» de Frédéric Mitterrand

  

La manifestation pour les droits de la femme tunisienne a réuni, lundi soir, plusieurs milliers de personnes. La présence de Frédéric Mitterrand, ancien Ministre de la Culture français, invité surprise, n’est pas passé inaperçue. Malaises.

Remarqué dans la foule pendant la marche à l’Avenue Mohamed V, et malgré quelques sympathisants qui se prenaient en photo avec lui, l’ancien ministre français

n’était pas vraiment le bienvenu. Sur le réseau de micro-blogging Twitter, les réactions agressives ne se font pas tarder.

icone-14082012

Publiée, le soir même, par la page Actualités à la Une comptant environ 160.000 utilisateurs de Facebook, sa photo prise au sein de la manifestation a largement circulé sur le réseau social suscitant l’hostilité dans les commentaires. «Quel culot !» s’exclame un internaute. «Il a répondu présent aussi pour soutenir Ben Ali avant le 14 janvier » rappelle un autre. «De quoi il se mêle ce copain de Ben Ali?» s’indigne un troisième. Rapidement, les archives ont été fouillées, et les articles parlant de sa proximité avec Ben Ali ou encore son livre «Mauvaise Vie», publié chez les Editions Robert Laffont où il évoque ses séjours de «tourisme sexuel» à Bangkok, ont été massivement partagé sur les réseaux sociaux.

Grand ami de Ben Ali, Frédéric Mitterrand a souvent défendu l’ancien régime. Le 9 janvier 2011, et alors les manifestations contre le régime de Ben Ali se faisaient violemment réprimées, il a déclaré sur le plateau de Canal + : «Dire que la Tunisie est une dictature  univoque comme on le fait si souvent me semble exagéré». Cette déclaration a fait couler beaucoup d’encre. 

Hier soir, interrogé par la radio Shems fm alors qu’il défilait sur l’Avenue Mohamed V, l’ex-ministre français a déclaré que «L’ambiance est chaleureuse. C’est beau de voir que tout le monde est rassemblé. Ce qui est important aussi, c’est que pour défendre les acquis de la femme, il y a beaucoup d’hommes».  Mais si la présence de beaucoup d’hommes a été largement appréciée dans cette manifestation, la sienne l’était beaucoup moins.

S.B.H

A Lire :

Tunisie : La Colère des «Complémentaires» 

Tunisie : Négociations entre Ali Laârayedh et les Femmes Démocrates 

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Politik






  • Envoyer