Tunisie : Pour sauver les 16 salles de cinéma restantes

«Mon cinéma à moi»  est une opération de sensibilisation menée par l’Association Tunisienne d’Action pour le Cinéma (ATAC). Cette action invite les citoyens à se prendre en photo à l’intérieur ou à l’extérieur de la salle de cinéma qui leur tient à cœur.

atac-17082012Selon des statistiques de 2008, 16 salles uniquement sont ouvertes au public. La capitale n’a gardé que la moitié de ses salles tandis que les deux autres grandes villes du pays, à savoir Sousse et Sfax, ne disposent que d’une seule salle chacune.

Ces photos constitueront une première base de travail et de réflexion sur la fonction de la salle de cinéma de l’espace urbain tunisien. Prises dans des salles en cours d’exploitation, désaffectées ou complètement transformées, ces œuvres serviront à l’organisation d’une première exposition urbaine prévue au mois de novembre, parallèlement aux Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) qui auront lieu du 16 au 24 novembre.

Exposées dans la rue et dans différentes régions de la Tunisie, ces photos seront tirées en grand format et accrochées sur les façades des salles de cinéma ou aux alentours. Par ailleurs, ces œuvres seront accompagnées d’une installation vidéo livrant des témoignages de citoyens désireux de parler de la crise que connaissent les salles de cinéma menacées de disparition. Un petit livret sera édité sur l’état des lieux chiffré des salles de cinéma en Tunisie.

L’objectif de cette action est de traduire par l’image le lien entre le citoyen et la salle de cinéma, et à le rendre un acteur important dans la préservation et la réhabilitation de ces espaces dans le paysage culturel afin de leur permettre de retrouver leur place d’antan mais aussi de faire renaître la génération Grand Ecran.

Source : TAP

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Art   TopNews






  • Envoyer