Tunisie : Nawaat publie l’enregistrement audio d’une conversation privée entre Caied Essebsi et Jebali

 

bce-jebali-video-181012Alors que le parti de Béji Caied Essebsi (Nida Tounes) et celui de Hamadi Jebali (Ennahdha) sont devenus de véritables ennemis aujourd’hui, un enregistrement audio d’une discussion privée entre les deux hommes dévoile que dix mois plus tôt, les deux leaders s’entendaient bien.

Qualifié d’ «une bombe» par certains internautes, l’enregistrement audio d’une conversation privée entre Béji Caied Essebsi et Hamadi Jebali, mise en ligne aujourd’hui par le site Nawaat, a défrayé la chronique. Datée du 26 décembre 2011, la discussion entre les deux hommes se déroulait lors de la passation du pouvoir. Hamadi Jebali demandait des conseils à son prédécesseur sur les différents dossiers qui l’attendent, et n’hésite pas à lui dire « Vous êtes notre grand frère ».

Béji Caeid Essebsi explique les rouages de l’Etat à son successeur. Et s’il est pour le renfort des relations avec le Qatar, il conseille Jebali d’éviter l’Arabie Saoudite et l’informe que le Prince Nayef s’est intervenu pour demander la libération de l’ancien conseiller de Ben Ali, Abdeallah Kallel.

Concernant l’affaire de Nesma, BCE avertit Jebali que cette histoire risque de leur nuire car sanctionner Nabil Karoui pour la diffusion de Persepolis, alors que des « criminels » n’ont pas été arrêtés, n’est pas bon pour l’image du pays, surtout que Nabil Karoui est «soutenu à l’étranger». Pour les Salafistes, il lui dit qu’il faut s’en occuper en lui rappelant que les salafistes associés à d’Ennahdha même si «ce n’est pas vrai».

Hamadi Jebali semble écouter avec intérêt ce qui lui disait Béji Caeid Essebsi et le fil de la discussion donnait l’impression que les deux hommes étaient d’accord sur plusieurs points. D’ailleurs Hamadi Jeabli affirmait «Je ne vais pas effectuer de grands changements».

Moncef Marzouki n’a pas manqué à la discussion. Béji Caied Essebsi déplorait ses déclarations qui n’étaient pas politiquement correctes par rapport à la France, soulignant l’importance des relations bilatérales entre les deux pays. C’est alors que Jebali lui donne raison et lui dit que Marzouki ne dispose pas de prérogatives pour le faire. «Ni déclarations, ni actions» précisait-il.

Qui est à l’origine de cette vidéo ? Pourquoi la publier maintenant ? Comment elle va être interprétée par les deux camps qui s’affrontent aujourd’hui ? Et à qui elle profite ? Tant de questions restent encore en suspens.

Lien de la vidéo ici.

M.Z.

A Lire :

Tunisie : Une vidéo embarrassante pour Rached Ghannouchi

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Politik






  • Envoyer