Tunisie : Le CPR et Al Aridha, principaux fournisseurs de Nida Tounes à l’ANC

 

Un an après les élections du 23 octobre, plusieurs élus ont démissionné de leurs partis. Certains ont préféré rester indépendants, d’autres ont rejoint un nouveau parti. Nida Tounes, et sans participer aux élections, se retrouve aujourd’hui représenté par 9 élus à l’assemblée.

Le parti de Béji Caied Essebsi, pourrait même constituer un bloc parlementaire à l’assemblée nationale, alors qu’il n’existait pas il y a un an (autorisé le 6 juillet 2012).

Né il y a à peine 4 mois, Nida Tounes a déjà été rejoint par 9 élus de la constituante : 3 élus du CPR, 3 élus issus de la Pétition Populaire (Al Aridha), 2 élus d’Ettakatol et un élu d’Al Jomhouri.

deputes-Nida-Tounes

C’est Ibrahim Gassas et Mouldi Zidi (Al Aridha) qui ouvrent le bal le 8 août. Ils sont suivis par Khemais Ksila, démissionnaire d’Ettakatol dès le lendemain des élections. Le 23 août, c’est au tour à deux anciens du CPR Abdelaziz Kotti et Dhamir Manai de rejoindre le parti de Béji Caies Essebsi. Le 6 septembre, Mohamed Ali Nasri, dissident du CPR, passé par le mouvement Wafa, finit par atterrir chez Nida Tounes. Le 19 octobre, Chokri Yaïch d’Al Jomhouri et Jamel Gargouri d’Ettakatol décident d’intégrer le nouveau parti. Hier, un neuvième élu annonce son adhésion à Nida Tounes : Abdelmonem Krir d’Al Aridha.

Au niveau des représentations régionales, avec ses 9 élus, Nida Tounes est désormais représenté dans 8 gouvernorats :

region-deputes

Jamel Gargoui (Sfax 1), Chokri Yaich (Sfax 2), Brahim Kassas (Kébili), Abdelaziz Kotti (Ariana), Khemais Ksila (Ben Arous), Dhamir Manai (Jendouba), Abdelonem Krir (Monastir), Mohamed Ali Nasri (Kasserine), Mouldi Zidi (Gabès).

 

S.B.H

A Lire :

Tunisie- 23 octobre : Un an plus tard, à quoi ressemble l’assemblée nationale ?

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Politik






  • Envoyer