Tunisie – Foire du livre 2012: une édition “sans censure”

 

La 29ème Foire Internationale du Livre de Tunis aura lieu du 2 au 11 novembre au Parc des expositions du Kram. Après une année d’absence, «C’est avec une très grande joie qu’on fête le livre cette année», déclare Mehdi Mabrouk, ministre de la Culture, lors d’une conférence de presse organisée à cet effet.

La dernière édition de la foire du livre de Tunis, c’était en avril 2010. Depuis, il y a eu une révolution en Tunisie. Les publications se sont multipliées, mais la foire du livre a brillé par son absence en 2011. Cette année, ce n’est pas au printemps, mais en automne, que «la «fête du livre» donne rendez-vous. « Nous avions beaucoup de craintes, nous ne savions même pas si on allait pouvoir tenir cette date», avoue Directeur de la Bibliothèque nationale et Président de la Foire du Livre 2012.

foire-livre-tunis-311012

Finalement, elle est tenue, du 2 au 11 novembre, 317 exposants seront présents au parc des expositions du Kram. 112 Tunisiens et 85 Egyptiens. L’Egypte étant l’invitée d’honneur de cette édition. Les 120 autres exposants sont partagés entre les 20 pays participants, arabes pour la plupart. « Pour les maisons d’édition françaises comme Gallimard par exemple, elles seront présentes via leur distributeurs tunisiens » se presse d’expliquer M. Kamel Gaha. Le ministre de la Culture Mehdi Mabrouk, s’est de son côté félicité d’une première édition où «aucun livre n’a été censuré». «J’ai travaillé au ministère de la Culture auparavant et je sais très bien comment cela se passait. Cette année, aucune censure n’a été effectuée et nous en sommes fiers et contents». Une déclaration appuyée par M. Gaha, «Ce sont uniquement les professionnels du métier qui ont choisi les livres cette année. A ma connaissance, aucun livre n’a été censuré», et d’ajouter concernant la vente de livre qui propagerait des idéologies menaçant la société tunisienne « La Tunisie de l’après 14 janvier ne peut pas accepter un retour de la censure, sous aucun prétexte. Si on ouvre cette porte aujourd’hui à cause d’un contexte particulier, il se pourrait qu’on ne puisse plus jamais la fermer. La liberté nécessite une responsabilité collective».

Pour cette édition, plusieurs ateliers et séminaires sont au programme. Ainsi, une conférence scientifique intitulée «La liberté de création entre limites et horizons», présidée par Fathi Triki aura lieu mardi 6 novembre à 10h30. Parmi les intervenants, l’universitaire islamiste Abou Yareb Marzouki, et l’artiste plasticienne Nadia Jelassi, dont les œuvres ont été la cible des extrémistes lors du Printemps des arts à Al Abdellia, au cours du mois de juin. On notera également la présence du romancier algérien Yasmina Khadra (le 5 novembre à 16h), ainsi que le célèbre dessinateur français Plantu (mercredi 7 novembre à 16h) qui sera accompagné, de quelques caricaturistes tunisiens à l’instar de Lotfi Ben Sassi et Chedly Belkhasma.

Le Chef du Gouvernement ainsi que les ministres de la Culture, tunisien et égyptien, seront présents lors de l’inauguration de cette 29ème édition de la Foire du livre. L’ouverture sera marquée par une conférence de l’égyptien Karem Yahya sous le thème «Processus de transition vers la démocratie en Egypte et en Tunisie», suivie d’une séance de signature du livre « Sidi Bouzid, histoires d’une révolution racontée par les siens».

 

S.B.H

A Lire :

Tunisie : Le ministre de la Culture défend le cinéma africain à Cannes

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Actu






  • Envoyer