Tunisie – Foire internationale du livre : Yasmina Khadhra n’honore pas son rendez-vous

 

La rencontre prévue hier avec Yasmina Khadra, dans le cadre de la 29éme édition de la foire internationale du livre de Tunis n’a pas eu lieu. Le romancier algérien n’a pas honoré son rendez-vous. Polémique et explications.

Il devait être présent à la foire internationale du livre lundi, pour une rencontre autour de son livre paru en 2008 «Ce que le jour doit à la nuit» (Ed. Julliard). la salle qui devait l’accueillir est demeurée vide. Yasmina Khadra n’était pas au rendez-vous.

Abdelhamid-ElmaraouiAu parc des expositions du Kram, c’était la grande déception. Abdelhamid Elmaraoui, secrétaire général de la foire internationale du livre de Tunis déplore «Nous avons invité Yasmina Khadra à la foire pour la première fois, et pour la première édition après la révolution. Malheureusement, nous avons été surpris par son absence, surtout que nous n’avons pas reçu d’excuses ni d’annulation officielle de sa part. Nous sommes même allés à l’aéroport pour l’accueillir, mais il n’est jamais venu.»

Grande déception également chez le distributeur de livres Afrique Culture. L’écrivain algérien devait signer son dernier livre «Algérie» (Ed. Albin Michel, 2012) mardi au à librairie Culturel à La Marsa. «nous avons été désolés d’apprendre l’annulation du passage de son passage en Tunisie». En effet, quelques jours auparavant, Yasmina Khadra leur envoie quelques lignes pour prévenir d’une éventuelle annulation «Je viens d’apprendre, la mort dans l’âme, que le film “Ce que le jour doit à la nuit”, réalisé par Alexandre Arcady d’après mon roman, aurait été déprogrammé par les autorités tunisiennes. Si cette regrettable initiative venait à être confirmée, je serais dans l’obligation d’annuler ma participation au Salon du livre de Tunis», écrit-il. Culturel a diffusé ce message tel qu’il est, « mais je ne sais même pas où est-ce que le film était programmé » affirme Nora.

En réalité, à la demande de l’écrivain, le film adapté de son livre et tourné en Tunisie l’année dernière, devait être projeté à la foire du livre lors de sa rencontre avec le public lundi. «Yasmina Khadhra a demandé que le film soit projeté pendant la rencontre prévue à la foire du livre, et l’administration de la foire ne l’a pas refusé» nous assure Abdelhamid Elmaraoui, avant de préciser « la sélection des programmes culturels de cette édition a été élaborée par Monsieur Adam Fethi avec la collaboration d’un comité d’auteurs et d’intellectuels, sans pression ni intervention d’aucune autre autorité tunisienne. Jusqu’à présent son absence reste injustifiée».

Absence injustifiée pour les organisateurs, mais surtout regrettable pour les fans de l’auteur, qui se sont spécialement déplacés lundi à sa rencontre.

Chaima Bsibes

A Lire :

Tunisie : Cérès lance la foire du livre… en ligne

Tunisie – Foire du livre 2012: une édition “sans censure”

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Actu






  • Envoyer