Tunisie : Mise en place du Fonds Panafricain pour le Cinéma et l’Audiovisuel

 

Un colloque sur la mise en place du cadre juridique et institutionnel du Fonds Panafricain pour le Cinéma et l’Audiovisuel (FPCA), a été organisé en marge des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie(OIF).

Parmi les intervenants : Mehdi Mabrouk, ministre de la Culture tunisien, le cinéaste Ferid Boughdir, M. Vincenzo Fazzino, représentant de l’UNESCO, Mme. Habiba Mejri, représentante de l’Union Africaine, M. Clément Tapsoba, représentant du FESPACO (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou), et M. Kitia Touré parrain du FPCA 2012. Des juristes, des experts et des cinéphiles étaient également présents.

FPCA-francophonie-221112

«Ce projet contribue à l’épanouissement du cinéma tunisien et africain, à travers des aides au profit de l’industrie du cinéma qui se baseront sur cadre juridique et un fonds bien déterminés» a expliqué lors de cette rencontre Mehdi Mabrouk, ministre de la Culture, à qui tient « la réussite de ce projet »

«Le projet du FPCA répond à un rêve des cinéastes africains et de leurs pionniers, le tunisien Tahar Cheriâa fondateur des JCC, et le sénégalais Sembéne Ousmane, membre fondateur de la Fédération Panafricaine des Cinéastes (FEPACI)» indique Ferid Boughdir, Coordinateur Général du conseil d’orientation transitoire du FPCA qui siège désormais à Tunis et d’expliquer «le but de ce projet est de compléter les efforts des politiques nationales du cinéma en Afrique et de la coopération nord-sud et initier enfin une véritable coopération sud-sud entre les pays du continent dans le but de développer à la fois la production de films africains de qualité, mais aussi les structures nationales qui pourront rendre cette production viable».

Autre objectif de cette rencontre, examiner les textes organisant la mise en place juridique et institutionnelle du FPCA et ceux de la future structure juridique et qui sera habilitée à recevoir des donations publiques et privées, et à répartir les différents soutiens financiers envisagées.

Chaima Bsibes

A Lire :

Tunisie : Le ministre de la Culture défend le cinéma africain à Cannes

JCC 2012 – Mehdi Mabrouk «Nous nous excusons, nous assumons notre responsabilité et nous nous rattraperons»

JCC 2012 : Programme complet par salle et horaire de projection

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer