Tunisie : Les droits de l’Homme font leur Cinéma

 

La première session du festival international du film des droits de l’homme a démarré hier avec la projection du film provenant des Pays Bas, «Die Welt» d’Alex Pistra. Le festival, qui se déroule à Tunis et à Sbeïtla, se poursuivra jusqu’au 9 décembre.

human-screen-festival-1212Pour l’inauguration de cette première édition du Festival international du film des droits de l’homme, une conférence autour du thème «Le rôle d’un festival des droits de l’homme dans la promotion et l’éducation des valeurs universelles» a été tenue dans un hôtel de la capitale, au cours de laquelle le directeur du festival, Elyess Baccar, a souligné que «Le cinéma est le premier ambassadeur de la Tunisie et la situation socio-politique que notre pays connaît ne doit pas nous empêcher d’organiser ce genre de festival, surtout après la révolution».

«Le rôle d’un festival des droits de l’homme est important car il est nécessaire de percevoir la notion des droits de l’homme d’un œil culturel loin des visions politiques. Le citoyen, à travers ce genre de festival, prend conscience de ses droits pour les défendre», a déclaré Marwen Maalouf, directeur du bureau tunisien de l’Institute for War and Peace Reporting (IWPR). Il ajoute que le film libanais «Shou sar» d’Eid De Gaulle, interdit au Liban pour des causes politiques, sera projeté le samedi 08 décembre 2012 à Sbeitla à 13h30.

«Je salue énormément la décentralisation de ce festival vers Sbeitla. Nous avons invité des familles des martyrs et des anciens prisonniers politiques pour assister à ce festival», précise Marwan Maalouf.

«Le droit à la culture est inscrit dans la déclaration des droits de l’homme. Nous nous ne sommes pas des politiciens ni des activistes mais nous sommes des artistes et nous reflétons notre vision d’un volet culturel. Le pont entre l’art et les droits de l’homme nous livre une perception différente de l’univers» précise Elyes Baccar, et d’ajouter «Quelque soit la tendance politique nous restons indépendants. Cette première session est une initiative positive qui poussera les réalisateurs Tunisiens à produire des films de ce genre. A partir de Janvier 2013nous ferons le tour de la Tunisie avec nos films. »

Ce festival est organisé par l’association Actif (Association Culturelle Tunisienne pour l’insertion et la Formation), avec le soutien du ministère de la Culture et en partenariat avec la maison de culture Ibn Rashiq et l’institut français de Tunisie, le Goethe- institut Tunis, la délégation de Wallonie- Bruxelles, l’Ambassade du Royaume des Pays-BaS, l’Ambassade de Suisse et l’ambassade de Norvège. D’importantes ONG des droits de l’homme participent au festival parmi lesquelles Amnesty International, l’Organisation Mondiale Contre la Torture(OMCT), Euromedrights, l’Association Tunisienne des Femmes Démocrates(ATFD), Institute for War and Peace Reporting(IWPR) et la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme (LTDH).

Pour plus de détails à propos le programme sur ce lien.

Chaima Bsibes

A Lire :

Tunisie : Première édition du Festival international du film des droits de l’homme

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer