Affaire Rafik Ben Abdessalem : Olfa Riahi sera entendue par le juge le 10 janvier

 

La bloggeuse Olfa Riahi comparaîtra devant le juge d’instruction le 10 janvier 2013, suite à la plainte déposée contre elle par Maître Fathi Laâyouni, avocat de M. Rafik Abdessalem, ministre des Affaires étrangères.

Olfa Riahi avait déclenché une immense polémique en publiant sur son blog des factures de l’hôtel Sheraton Tunis au nom du ministre des Affaires Etrangères Rafik Ben Abdessalem, mais payés par le ministère, mettant ainsi en cause le ministre pour «gaspillage des deniers publics». Quelques jours plus tard, invitée de l’émission «Labes» sur la chaîne Attounissia, la blogueuse révèle un virement d’un million de dollars de la part de la Chine qui serait « transféré sur un compte du ministère des affaires étrangères au lieu de celui du Trésor public ».

Mercredi 02 janvier, le parquet a décidé l’ouverture d’une enquête sur ses révélations. Mais suite à la plainte déposée contre elle par le ministre des Affaires étrangères, Olfa Riahi a été frappée par une interdiction de quitter le territoire tunisien.

Dans son communiqué énumérant «les atteintes à la liberté de la presse», le Centre de Tunis pour la liberté de la presse a indiqué qu’Olfa Riahi «devra répondre aux chefs d’accusation d’«outrage à un fonctionnaire» en vertu de l’article 125 du code pénal tunisien, et d’«accusation tendancieuse d’un fonctionnaire public» en vertu de l’article 228 et de «diffamation», en vertu des articles 245 et 247 du même code, en plus de l’accusation d’«atteinte aux données personnelles», conformément à la loi de 2004, et d’«atteinte à autrui à travers la toile», en vertu de l’article 86 du code des télécommunications».

Chaima Bsibes

A Lire :

Tunisie : «Malversation et affaire de mœurs», le ministre Rafik Ben Abdessalem mis en cause par une blogueuse

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   News






  • Envoyer