Google Android met iOS et Nokia K.O en Tunisie

 

C’est désormais chose faite : le système d’exploitation Google Android devance officiellement iOS en Tunisie, après un bras de fer qui aura durée plusieurs années. Reste maintenant de savoir à quelle date Google Play dépassera l’Appstore, en nombre d’applications mobiles.  Un renversement de situation prévu pourtant depuis bien longtemps.

android-ios-220La guerre des applications mobiles qui oppose l’Appstore et Google Play risque de se terminer plus vite que l’on ne le pense. Selon le portail The Sociable, qui à comptabilisé jusqu’à présent, pas moins de 800 000 applications Android, Google Play devrait théoriquement atteindre les 1 millions d’applications et ce, bien plus rapidement que son concurrent direct.

Pour appuyer cette prévision, pas trop reluisante pour la firme de la pomme, le site web met en avant les quelques 17,4 millions de comptes Android (smartphones et tablettes tactiles) activés fin 2012 ainsi que les 328 millions d’applications téléchargées durant cette période uniquement.

Une tendance confirmée en Tunisie

Source: StatCounter Global Stats – Mobile OS Market Share


L’outil de mesure des différents systèmes d’exploitation mobile Statcounter confirme de son coté, ce renversement de situation qui a déjà débuté en Tunisie. On évoquait il y’a de cela à peine quelques mois, la prédominance du système d’exploitation Nokia (série 40 et Symbian), talonné sans cesse par iOS. Sauf qu’en ce début d’année, c’est cette fois Google Android qui domine en Tunisie.

En effet, pour le mois de février, les utilisateurs tunisiens d’Android ont réussi à se hisser à la première place du podium grâce à un taux de 26,28%, suivi du système Série 40 de Nokia (23,64%) et d’iOS (20,5%). Un KO digne d’un match de boxe à la Mohamed Ali contre Foreman…

Les raisons de ce déclin…

Cette nouvelle tendance peut s’expliquer par plusieurs raisons : la première est incontestablement liée à la différence de prix entre les produits Apple et les terminaux Android dont le choix des modèles et des marques est à lui seul, un argument de taille (Samsung, le leader en Tunisie, HTC, LG, Sony, Motorola…). Sans oublier les smartphones d’entrées de gammes proposés à des prix ultra-compétitifs (Evertek, Huawei, ZTE…) qui n’ont guère arrangé la situation.

La seconde raison, qui aurait tendance à agacer plus d’un utilisateur (et qui n’est pas des moindres), est liée au coté restrictif de l’Appstore, par rapport à Google Play (qui propose beaucoup plus d’applications gratuites, dont certaines restent même payantes chez Apple). Idem pour les différentes communautés de développeurs (contre une infime minorité pour Apple), qui préféreront s’orienter vers Android, considéré comme étant plus ouvert (Open Source) et plus en vogue, notamment au sein des étudiants et des clubs de facultés.

A lire :

iPhone 5, sera-t-il un flop en Tunisie ?

5 applications mobiles iOS et Android incontournables

17 000 smartphones Android piratés par un jeune de 20 ans

Pourquoi les développeurs tunisiens préfèrent Android à iOS

S.B.N

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Phone






  • Envoyer