Tunisie:”Le Scalpel”de Kamel Riahi,sous la censure saoudienne

 

le-scalpel-12022013Le roman tunisien “Le Scalpel” a été interdit par les autorités saoudiennes. Kamel Riahi, écrivain de ce roman, nous informe qu’il vient d’apprendre que les exemplaires de son roman sont interdits dans le territoire saoudien, et ce depuis un mois selon son distributeur officiel.

Contacté par Tekiano, Kamel Riahi précise que “depuis la dernière édition de la foire internationale du livre de Tunis 2012, des rumeurs concernant cette interdiction circulaient déjà. Mais “je ne suis pas surpris car les autorités saoudiennes ont l’habitude de censurer beaucoup de livres bien avant mon roman. Mon roman représente une menace pour eux car il expose l’extrémisme wahhabisme qui mène au crime”.

Puis l’auteur tunisien d’ajouter : “Ce roman a été censuré pendant l’ère de Ben Ali et j’ai dû quitter le pays vers l’Algérie. Je crois que l’histoire des armes à feu qui menaçaient les femmes ou les obliger à porter le voile et essayaient d’intimider les activistes des droits de l’homme et des libertés est de retour avec l’assassinat de Chokri Belaid”.

Rappelons que “Le Scalpel” a été édité pour la première fois en 2006 et a été censuré pendant l’ancien régime de Ben Ali. Toutefois, sous la pression médiatique internationale, Kamel Riahi avait réussi à remporter le Comar d’or en 2007, le prix du concours littéraire Beyrouth 39 en 2009, et a été également choisi parmi les cinq meilleurs romanciers du prix Booker, durant deux éditions successives.

Tekiano

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer