Concert Hommage à Chokri Belaid, les voix qu’ils n’étoufferont plus!

 

Onze jours après l’assassinat de Chokri Belaid, un collectif d’artistes et de sympathisants se sont rassemblés à El Menzah 6, dimanche 17 février 2013, dans la place qui porte désormais son nom, pour rendre hommage à l’homme politique dont la mort suscite encore beaucoup d’intérêt, de bruit et d’émotion.

hommage-chokri-belaid-17022013Après un speech émouvant de Bessma Belaid, veuve du défunt, qui bouleverse à chaque fois les auditeurs à chacune de ses apparitions, le concert commence avec Cheikh Imam et sa chanson emblématique « Chayed Ossourok » chantée en cœur par les centaines de présents brandissant les doigts en V de la victoire.

Acteurs, peintres, artistes réunis pour chanter Chokri Belaid

Le slammeur Hatem El Karoui enchaine avec un texte spécialement écrit à l’occasion. L’artiste engagé Lazhar Dhaoui monte ensuite sur scène et interprète une chanson intitulée « Ya sékini El Jallez héna jékom », « Habitants du Jellaz, il vous rejoint », un texte poignant qui a ému et déclenché les larmes de plusieurs participants.

Lobna Noôman a repris un air que Chokri Belaid apprécie particulièrement et l’a chanté lui-même quelques jours avant sa mort sur une chaine télé « Hayék baba Hayék » puis c’est au tour de d’Amel Hamrouni de reprendre avec sa voix exceptionnelle quelques standards de la chanson engagée à l’instar de « L’internationale » ; le chant révolutionnaire symbole de la lutte social à travers le monde.

Se sont ajoutés à ces artistes plusieurs autres groupes comme le groupe Wajd pour la musique, des personnalités politiques, des acteurs et hommes de théâtre et des médias ainsi que des peintres, tagueurs et comédiens qui ont aussi tenu à participer à cet évènement. Plusieurs portraits du martyr ont été tagués sur les murs aux alentours ainsi que des tableaux et des slogans. Un stand de lutte contre la violence a été installé juste à coté de l’estrade pour sensibiliser le public quant à l’importance de s’unir contre la violence.

On essaie de faire taire la voix de Chokri Belaid à nouveau !

Apparemment, même après sa mort, Chokri Belaid dérange encore. A peine 3 ou 4 heures après la fin du concert et le départ du public, la statuette hommage érigée dans l’endroit même ou le militant a reçu les coups de balles a été saccagée par une bande de malfaiteurs qui ont aussi piétiné les fleurs déposées autour du mémorial.

Les artistes et la société civile ont réagi de suite à cet incident et le front populaire lance un appel pour effectuer une veillée protestataire le lundi 18 février 2013 pour condamner cet acte de vandalisme à l’endroit ou la statuette est érigée à El Menzah 6 devant la demeure de Chokri Belaid. https://www.facebook.com/events/594932690532641/600899979935912/?notif_t=plan_mall_activity

Le collectif des artistes contre le crime insiste pour défendre l’oiseau de la liberté que personne ne réussira à faire taire ! Ils ont voulu étouffer sa voix, ils en ont fait un symbole…

 

{loadposition album-concert-hommage-Chokri-Belaid}

Sara Tanit

Lire aussi :

Les tunisiens enterrent Chokri Belaid

Tunisie: L’assassinat de Chokri Belaid, un séisme politique

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Actu






  • Envoyer