« La communication? Paix et guerre au XXIème siècle » par Dominique Wolton le 1er mars à la BNT

 

L’intellectuel et chercheur français Dominique Wolton donnera le 1er mars à la Bibliothèque nationale de Tunisie (BNT) une conférence intitulée “La communication? Paix et guerre au 21ème siècle”.

A noter que M. Wolton dirige l’Institut des sciences de la communication du Centre national de la recherche scientifique à Paris (Cnrs). Chercheur en sciences de la communication, il est spécialiste des médias, de l’espace public, de la communication politique et des rapports entre sciences, techniques et société. Ses recherches contribuent à valoriser une conception de la communication qui privilégie l’homme et la démocratie plutôt que la technique et l’économie.

L’intellectuel français a fondé et dirigé la revue internationale Hermès depuis 1988 (CNRS éditions) ayant pour objectif d’étudier de manière interdisciplinaire la communication, dans ses rapports avec les individus, les techniques, les cultures et les sociétés.

En 35 ans de recherches, Dominique Wolton, auteur de plusieurs ouvrages, a exploré dix grands thèmes: l’individu et le couple, le travail, les médias, l’espace public et la communication politique, l’information et le journalisme, internet, l’Europe, la diversité culturelle et la mondialisation, les rapports sciences-techniques-sociétés, connaissance et communication.

Il a beaucoup écrit sur les médias et la communication politique, en étudiant les conséquences politiques et culturelles de la mondialisation de l’information et de la communication. Parmi ses célèbres ouvrages figurent notamment “Terrorisme à la une. Média, terrorisme et démocratie” et “Informer n’est pas communiquer”.

Pour lui, l’information et la communication sont un des enjeux politiques majeurs du XXIième siècle et la cohabitation culturelle demeure un impératif à construire.

Organisée par la BNT, l’Institut de recherche sur le Maghreb Contemporain (IRMC) et l’Institut français de Tunisie (IFT), la conférence sera ouverte à un débat avec Mohamed Kerrou, professeur de sciences politiques à la Faculté de droit et de sciences politiques de Tunis.

Source: TAP

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   News






  • Envoyer