Le Mouvement Femen en Tunisie !

Le mouvement Femen semble débuter ses activités en Tunisie malgré les déclarations de Sihem Badi, ministre des Affaires de la femme et de la famille, affirmant qu’elle empêchera l’ouverture d’une section de cette organisation féministe en Tunisie. Une photo d’une jeune fille, prétendant être tunisienne, qui est dénudée et qui a fait le tour des réseaux sociaux, depuis lundi 11 mars 2013, où elle s’affiche seins nus et marquant sur son corps “Mon corps m’appartient et il n’est l’honneur de personne”.

Une page sur Facebook nommée “Femen Tunisia” a été également créée https://www.facebook.com/pages/Femen-Tunisian-Fanpage/119627181554845.

L’ouverture de la section de ce mouvement en Tunisie reste à présent virtuelle et ne s’est manifestée qu’à travers la publication de deux photos d’une jeune fille dont l’identité n’a pas encore été divulguée mais qui semble gêner plusieurs internautes qui ont lancé de vives critiques à l’encontre de la publication de ses photos.

Ce mouvement a auparavant annoncé qu’il compte lancer une antenne Femen en Tunisie et participer aux festivités liées à la fête internationale de la femme en Tunisie. Femen s’est intéressé à la Tunisie quand sept femmes de ce mouvement ont manifesté seins nus au musée du Louvre à Paris, en soutien à la Tunisienne violée par des policiers.

Rappelons que le mouvement Femen est un groupe féministe d’origine ukrainienne, fondé à Kiev en 2008 par Anna Hutsol; son actuelle présidence est composée d’Oksana Chatchko et Alexandra Chevchtchenko. Elle organise des manifestations à seins nus pour dénoncer certains sujets et très vite ce mouvement est devenu international.

Ce groupe mène plusieurs activités à travers le monde en vue de défendre les droits des femmes, sous le signe d’un “sextrémisme” qui illustre le féminisme radical et qui fait face à plusieurs critiques et dénonciations surtout dans les pays arabes.

Les “Femen” explique avoir lancé Femen pour défendre les droits des femmes. En été 2008, les Femen manifestent pour la première fois, déguisées en prostituées, et en 2009, elles décident de manifester seins nus.

Par ailleurs, un documentaire sur les Femen “Nos seins, nos armes”, a été coréalisé par la cinéaste franco-tunisienne, Nadia Féni, et par la journaliste française Caroline Fourest, et qui a fait face à de nombreuses critiques, notamment contre la Tunisienne Nadia Féni.

Maintenant la question qui se pose est la suivante: La Tunisie a-t-elle vraiment besoin des seins nus actuellement?!

C.B

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Reseaux Sociaux   TopNews






  • Envoyer