Club Africain ou l’Union Patriotique Libre, Slim Riahi sera-t-il forcé à choisir ?

 

Le Club Africain, un des clubs qui comptent un très grand nombre de fans en Tunisie, Algérie et ailleurs, est menacé de dissolution par le gouvernement. En effet, Slim Riahi, l’homme politique et président actuel du club, depuis juin 2012, est prié de quitter la présidence du club car il est en charge en même temps d’une fonction politique, celle de la présidence du parti Union Patriotique Libre.

Le secrétaire général du gouvernement, Ridha Abdelhafidh, a émis une note dans laquelle il a appelé le président du Club Africain, Slim Riahi, à démissionner de la présidence du CA ou à geler les activités du club. Cette décision a déclenché l’indignation de plusieurs supporters du Club qui ont aussitôt réagi sur les réseaux sociaux, notamment en changeant leurs photos de profil et en affichant les couleurs du club. Les comités de supporters de l’Algérie et de la France ont également réagi :

twetter-ca-2013-01

 

twetter-ca-2013-02

Lors de l’émission 9hPM diffusée sur la chaîne Ettounysia, Slim Riahi a déclaré fermement qu’il ne renoncerait pas à son parti, ne quitterait pas la présidence du club et que juridiquement il n’y a pas d’infractions.

Plusieurs appels à manifester sont lancés sur la toile afin d’inviter les supporters du Club Africain à défendre leur club. La date du 20 mars, celle des manifestations, correspond à la date de la célébration de la fête de l’indépendance, une journée fériée qui risque donc de marquer une présence massive des fans du club sportif.

twetter-ca-2013-03

twetter-ca-2013-04

avis-club-africain

Le secrétaire général du gouvernement a lancé, mardi 19 mars, un ultimatum de trente jours pour le président du Club Africain afin de se conformer à une note qui lui a été adressée à travers le ministère de la Jeunesse et des Sports, le sommant de choisir entre la présidence du club et celle du parti libéral, sous peine de voir les activités du club gelées. “Si le secrétaire général du gouvernement estime qu’il a raison, nous estimons aussi que nous avons raison, a déclaré le porte-parole du Club”, dans une déclaration à Mosaïque FM.

Aux dernières nouvelles, Slim Riahi a demandé aux supporters du Club Africain, mardi 19 mars sur les ondes de Mosaïque fm, de ne pas faire les sit-in de protestations qu’ils comptent organiser à La Kasbah mercredi 20 mars au risque de voir la situation dégénérer et afin d’éviter des confrontations aux conséquences graves.

Slim Riahi est fort décidé à ne pas quitter la présidence du Club Africain et il a tout le soutien des supporters. D’un autre côté, à travers le lancement de l’ultimatum des 30 jours, le gouvernement force la main et menace de dissoudre un des clubs sportifs qui a le plus de poids et d’assise populaire en Tunisie. Une situation qui risque de déplaire aux millions des supporters du CA qui ne vont pas se taire et risquent de déclencher des réactions démesurées…

 

Mise à jour : Le secrétariat général du gouvernement a publié aujourd’hui, 19 mars, un communiqué dans lequel il a annoncé le gel de toutes les mesures contre toutes les associations sportives présidées par des dirigeants cumulant les responsabilités sportives et politiques. De ce fait, Slim Riahi peut rester à la tête du Club Africain tout en assumant ses responsabilités de leader de l’Union Patriotique Libre.

 

decision-slim-upl

S.B.

Lire aussi :

Tunisie : le Club Africain lance son appli sur iPhone

Tunisie : Pour Slim Riahi «la politique, l’économie, c’est du concret» !

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Politik   TopNews






  • Envoyer