Anonymous mène la plus grande cyberattaque organisée et pirate des sites israéliens

 

Une vague de cyberattaques ont ciblé au cours de la soirée du 06 avril 2013 des sites web israéliens gouvernementaux et non gouvernementaux ainsi que plusieurs pages Facebook et comptes Twitter associés aux sionistes. Anonymous a déjà déclaré que cette cyber guerre allait avoir lieu quelques jours auparavant :

{youtubejw}FPbjIS-GDHU{/youtubejw}

Et voilà qu’il passe maintenant à l’action, et en force. Les hackers proviennent de Palestine, Algérie, Tunisie, Jordanie, Maroc, Brésil,Turquie, Indonésie, Arabie Saoudite, Iraq et plusieurs autres pays à travers le monde. Anonymous déclare qu’il compte enlever carrément l’entité sioniste de la toile et dévoiler les projets futurs de l’état israélite classés normalement secrets d’état. D’ailleurs Israël est déjà en état d’alerte mais n’a pu s’opposer à cette cyper guerre très organisée.

anonymous-israel-06042013

Les Anonymous ont lancé un Hasthag sur Twitter pour suivre en temps réel l’évolution instantanée des vagues de piratage qu’ils ont nommé « #opisrael ». Des sites web et tumblr sont également créés afin de recenser les sites attaqués jusqu’à maintenant http://crypt0nymous.tumblr.com/post/47270432228/list-of-confirmed-affected-websites-during-opisrael .

anonymous-israel-02

Par ailleurs, les cyberpirates ont aussi révélés les noms de personnes qui travaillent au sein du Mossad et ont publié en ligne plus de 30000 coordonnées de cartes bancaires appartenant à des israéliens. Un groupe d’Anonymous a même fait un virement à partir de ses cartes de crédits vers une association caritative.

La vague de piratage fait encore des siennes, désormais en ouvrant plusieurs sites israéliens l’internaute tombe directement sur des versets coraniques. L’état sioniste a décidé de demander de l’aide aux autres gouvernements. D’ailleurs il semble que des arrestations semblent débuter ici à Tunis… à suivre…

twitter-sami-ben-gharbia-anonymous

Une vague de contre attaque semble se préparer pour s’opposer à ces Anonymous même si les dégâts sont largement inestimables surtout que des sites d’états, de banques et la bourse sont touchés. Il faut néanmoins faire attention et éviter d’ouvrir des liens suspects ou ajouter des personnes inconnues car la guerre sur la toile concerne chaque internaute connecté dans le monde.

Sara Tanit

Lire aussi :

Meurtre de Chokri Belaid : Anonymous se penche sur l’affaire et la Toile lance une campagne !

«Touche pas à ma Tunisie» : les Anonymous sont de retour

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Net






  • Envoyer