Asile politique à Sakhr el Materi aux Seychelles, le Ministre des Affaires étrangères seychellois s’explique

 

sakhr-el-materi-2013-130_thumbLe Ministre des Affaires étrangères des Seychelles Jean Paul Adam a envoyé un communiqué via son Consulat Général des Seychelles en Tunisie expliquant que Les Seychelles ne voudront jamais défendre El Materi, mais qu’ils ne peuvent agir en dehors du contexte légal.

Le ministre avance les arguments suivant :

1) Le gouvernement ne s’est pas encore prononcé sur la requête d’asile. Le Procureur étudie toujours le dossier- Les documents envoyés de la Tunisie remplissent une valise !

2) C’est vrai que même si le Procureur pense que le dossier tunisien a du mérite, on ne pourra pas l’extrader vers la Tunisie pour plusieurs raisons. Nous n’avons pas de traité d’extradition avec la Tunisie, mais notre loi interne aux Seychelles aussi ne permet pas la déportation ou l’extradition d’une personne envers un pays qui pratique la peine de mort.

3) Si on décide de ne pas lui accorder l’asile il sera expulsé probablement sur le Qatar ou l’Arabie Saoudite.

4) M. Al Materi n’a pas acheté de propriété aux Seychelles. La villa ou il est actuellement appartient à un ami (on me dit un Qatari- mais je ne peux confirmer).

 

Tekiano+communiqué

Lire aussi :

Les Seychelles accordent un permis de séjour à Sakhr El Materi et sa famille

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Politik   TopNews






  • Envoyer