Tunisie : L’article modifiant la #Loi52 a finalement été voté par les députés de l’ARP

Une bataille que la société civile tunisienne mène depuis tellement longtemps s’est conclue par une victoire en ce mardi 25 avril 2017. Les députés tunisiens de l’ARP viennent de voter l’article modifiant la loi 52. L’amendement de cette loi relative à la consommation et le trafic des stupéfiants a été voté et ce sont les  juges qui vont dorénavant apprécier au cas par cas les circonstances atténuantes pour tout inculpé.

La loi 52 a été votée par les députés de Ben Ali le 18 mai 1992 et est réputée pour être une loi fourre tout,  utilisée notamment pour mettre les personnes qui se lèvent contre le pouvoir ou qui dérangent en prison.

La société civile a mené maintes campagnes pour changer la loi 52 qui a brisé l’avenir de milliers de jeunes tunisiens et les a contraint à passer une année entière en prison et payer une amende pour consommation de Cannabis.

Des initiatives comme الحبس لا, #Baddel52 ou #AlSajin52 ont été lancées afin de mettre fin à cette loi abusive sur les réseaux sociaux et aussi dans les médias. Découvrez le dernier spot  publicitaire en date s’opposant à cette loi “Tous concernés par le changement de la Loi 52” diffusé dans les radios et télés de Tunisie: 

Aujourd’hui c’est un cauchemar qui se termine même si cette nouvelle loi ne règle pas tous les problèmes. Nos députés doivent revenir rapidement à la discussion du projet 79/2015. souligne Ghazi Mrabet, un des avocats qui a le plus milité pour changer cette loi.

Ce nouveau projet de loi 42/2017 modifiant partiellement la loi 52 sauvera dans un premier temps les jeunes d’être jetés immédiatement dans un milieu carcéral. Toutefois, quelles garanties pour que le pouvoir discrétionnaire donné aux juges ne vire pas vers, tout dépend des cas, une complaisance douteuse envers certains et des jugements stricts envers d’autres. Comment se traduira cette révision de la loi dans l’exercice de la magistrature tunisienne et  quel impact aura-elle sur les primo-consommateurs?

S.B.

Lire aussi :

Tunisie: Deux bacheliers en prison à cause de la loi 52…A quand la fin du calvaire?

Tunisie – Abrogation de la loi 52: Prévention des jeunes sans exclure la sanction pénale

#Loi52 : Des artistes tunisiens derrière les barreaux… A quand la réforme ?

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Ness   TopNews






  • Envoyer