Une fresque murale du street artiste italien “Zed1” inaugurée à Béja (photos)

Une grande fresque murale du street artiste italien Marco Buresi, alias Zed1, a été inaugurée, samedi à Béja, sur l’esplanade de la maison de la Culture Farhat Ammar.

Cette fresque est réalisée dans le cadre de la 25ème édition du festival “Sete Sois Sete Luas” qu’accueille pour la première fois la ville de Béja. Le Festival est mis en œuvre par un réseau culturel de 30 villes de 11 Pays de la Méditerranée et du monde lusophone: le Brésil, le Cap Vert, la Croatie, l’Espagne, la France, la Grèce, l’Italie, le Maroc, le Portugal, la Slovénie et la Tunisie.

La musique populaire et l’art contemporain sont au cœur du festival, avec pour principaux objectifs ; le dialogue interculturel, la mobilité des artistes du Réseau, la création de formes originales de production artistique avec la participation d’artistes des Pays membres.

Dans une déclaration à la correspondante de l’agence TAP à Béja, “Zed 1”, artiste de rue de renommée internationale, a parlé d’une fresque sur le thème de la liberté et l’art, représentant la cigogne -qui est d’ailleurs un oiseau emblématique de la ville de Béja- comme héro porteur de ces valeurs.

La fresque, présentée sur plusieurs tableaux, offre à voir un premier tableau où la cigogne se pose sur le vase pour planter une échelle musicale avant qu’elle grandisse pour devenir une plante.

Elle donnera ainsi un fruit, la musique, représenté par une cigogne dont la tête est celle d’un oiseau et le corps prend la forme d’un instrument de musique. L’autre facette de la fresque présente un vase cassé dégageant un contenu symbolisant la liberté de l’art.

L’artiste dit que ce choix porté sur la Tunisie pour présenter cette œuvre émane de son désir d’encourager à la pratique des arts et de soutenir la liberté d’expression artistique et musicale.

Zed1 est un street artiste qui peint sur différentes surfaces (trains, murs, palissades..) et dont les œuvres ont couverts plusieurs villes italiennes ainsi que les plus grandes capitales du monde dont Copenhague, Madrid, Londres et Tokyo.

Le président du Festival Marco Abondance, en marge du festival des arts méditerranéens a indiqué que des spectacles de troupes musicales d’Italie et du Portugal ainsi que des artistes du street art venus de Sicile se sont produits dans les villes de Béja et Testour.

Un concours pour performances en solo de jeunes musiciens et chanteurs tunisiens a également été organisé au cours duquel il y a eu des représentations sur différents types d’instruments en plus d’interprétations vocales.

Le gagnant au concours bénéficiera d’un voyage de six mois au Portugal qu’il entamera au cours de l’année prochaine. Il sera l’ambassadeur de la musique tunisienne et se produira avec formations musicales portugaises.

Les travaux du festival qu’accueille la Tunisie pour la première fois après avoir voyagé dans plus de vingt pays seront couronnés par une convention de jumelage entre la municipalité de Béja et celle de la ville portugaise Ponte de Sor dont le président, Hugo Hillario, a pris part à cette manifestation artistique pluridisciplinaire.

Un concert harmonique de l’Orchestre harmonique de Pone de Sor a été interprété, samedi, par 14 musiciens qui jouent uniquement de la flûte.

Le Festival Sete Sois Sete Luas s’est tenu du 1er au 7 octobre à Béja et Testour. Il a été organisé par l’Institut culturel italien de Tunis, le ministère des Affaires culturelles et le ministère de la Jeunesse et des Sports, en partenariat avec la délégation régionale des affaires culturelles de Béja, la délégation régionale des affaires de la jeunesse et des sports ainsi que de l’association régionale de la musique de Béjà.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Art   Kult   TopNews






  • Envoyer