7ème édition du Forum jeunesse du 13 au 15 octobre 2017 à Sfax

La 7ème édition du forum jeunesse se tiendra cette année à Sfax et portera sur la “démocratie locale et engagement des jeunes”, a annoncé mardi Sophie Renaud, directrice de l’Institut français de Tunisie (IFT).

“En s’établissant dans la capitale du sud, ce rendez-vous annuel d’échanges et de formation a pour but de faire émerger des projets pour Sfax et les gouvernorats voisins du sud et de l’intérieur de la Tunisie comme Tataouine, Gabès, Médenine et Sidi Bouzid, a souligné Sophie Renaud lors d’une conférence de presse tenue au siège de l’IFT à Tunis pour présenter cet évènement organisé par l’entreprise sociale SHANTI en collaboration avec l’IFT.

“Le Forum Jeunesse 2017 poursuivra ainsi sa démarche de décentralisation entamée l’année dernière à Gafsa et rassemblera 200 jeunes de toute la Tunisie, de France, du Maghreb et d’Afrique subsaharienne, engagés dans la vie associative”, a-t-elle ajouté.

De son côté, Mehdi Baccouche, cofondateur de SHANTI a souligné que les 200 jeunes qui participeront au forum ont été sélectionnés suite à un appel à candidatures.

“Les 200 jeunes sélectionnés seront répartis entre les 10 ateliers qui s’organiseront autour de 4 axes déterminés à l’issue d’un appel à idée largement relayé auprès d’associations tunisiennes en juillet”, a-t-il précisé.

Ces axes sont : ” Participation citoyenne et démocratie locale : imaginer les nouvelles formes d’engagement de la jeunesse “, ” Entreprendre sur son territoire et renforcer l’employabilité : vers des solutions locales pour l’insertion économique des jeunes ? “, ” Culture et patrimoine : une forme de participation active pour une meilleure valorisation des territoires ” et ” Agir pour l’environnement : à un problème global, des solutions locales ! “.

SHANTI a identifié 30 autres jeunes expérimentés issus de la société civile, afin d’être formés avant le forum pour accompagner les participants dans les ateliers qui prendront la forme, pendant trois jours, d’espaces de débats autour de préoccupations communes et d’idées de projets concrets pour les gouvernorats de Tataouine, Gabès, Médenine et Sidi Bouzid.

Les 10 projets les plus convaincants bénéficieront d’un accompagnement personnalisé de la part de SHANTI et d’un soutien de l’Institut français de Tunisie pour leur mise en œuvre.

Pour sa part, Zina Diari, coordinatrice du village associatif du forum a signalé que ce village, qui sera ouvert au public, devra accueillir près de 1000 visiteurs par jour.

“Organisé par un comité d’associations locales, le village associatif accueillera 41 associations du gouvernorat de Sfax et des gouvernorats voisins du sud et de l’intérieur sélectionnées pour y présenter et valoriser leurs projets”, a-t-elle dit.

“De nombreux autres acteurs publics comme privés, culturels et institutionnels prendront également part à l’organisation d’activités permettant de renforcer les liens entre différentes parties prenantes de la société civile”, a-t-elle ajouté.

La coordinatrice du village a, en outre, signalé que les associations du village portent des projets sur les 4 thématiques qui seront aussi débattues dans les ateliers à savoir, Démocratie locale et Citoyenneté, Art et Culture, Environnement, Employabilité et Entreprenariat.

Le forum jeunesse sera aussi l’occasion de promouvoir les outils qui facilitent la migration, selon Stéphane DARMAS, directeur de la représentation pour la Tunisie de l’office français de l’immigration et de l’intégration (OFII).

“Deux outils importants mais insuffisamment connus sont mis à la disposition des jeunes Tunisiens qui sont en France et qui désirent revenir dans leur pays”, a-t-il estimé.

“Il s’agit de l’accord jeune professionnel signé en 2003 entre la Tunisie et la France qui permet de compléter une formation, voire un début d’activité professionnelle par un contrat de travail en France entre 3et 18 mois ou même 24 mois et du dispositif de réinsertion de l’OFII qui peut concerner les jeunes qui ont terminé leur master en France et qui souhaitent rentrer, les jeunes professionnels et les engagés du service civique”, a-t-il fait remarquer.

“Il est important de bien choisir ses études en France ou son contrat de travail en France si c’est un contrat qui facilite une mobilité professionnelle mais il est aussi important de le faire dans un domaine qui facilite un meilleur repositionnement au retour”, a soutenu Stéphane DARMAS.

L’ouverture du forum sera marquée par l’organisation d’un concert de chant, percussion, violon, mélodies nourries d’influences musicales diverses issues des registres afro-arabe, turque et hindou aux sonorités Jazz, groove et électro.

Le concert sera animé par l’artiste Imed Alibi, accompagné de Raoudha Abdallah, de Zied Zouari et de musiciens sfaxiens.

A noter que depuis 2013, l’ambassade de France en Tunisie a alloué un montant global de 273 000 euros pour subventionner plus de 33 projets du Forum Jeunesse. En 2016, les 10 projets des jeunes lauréats du Forum de Gafsa, issus des régions de l’intérieur du pays, ont bénéficié d’un montant total de 63 000 euros.

Le programme du forum jeunesse plus détaillé :

Tekiano avec communiqué

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Ness   TopNews






  • Envoyer