“Sacrifice” ou ” قربان” de Dhafer Ghrissa, le jeudi 12 octobre 2017 à Ibn Rachiq

La Journée mondiale contre la peine de mort est un événement annuel, célébré le 10 octobre de chaque année, dans plusieurs pays du monde afin de sensibiliser les gens et la société civile quant à l’abolition universelle de la peine de mort.

A cette occasion, la peine de mort à travers le sort d’un trio féminin sera à l’affiche de la pièce de théâtre “Sacrifice”, mise en scène de Dhafer Ghrissa, dont la présentation est prévue jeudi 12 octobre (18h30), à la Maison de la Culture Ibn Rachiq à Tunis.

Les rôles seront interprétés par Mariem Soufi, Doha Garsallah et Naffissa Boudali. Une œuvre en forme de satire sur la question de la peine de mort, à travers cet évènement annuel où l’on célèbre l’exécution publique de femmes détenues sur la place de la Kasba. Accusées de meurtre, ces femmes seront sacrifiées en offrande annuelle de la société pour se faire pardonner de ses péchés envers l’Etat.

Dans une déclaration à l’agence TAP, le metteur en scène Dhafer Ghrissa a parlé d’une pièce dont les événements se déroulent dans les couloirs de la mort dans la prison publique de la Manouba. Sa nouvelle pièce aborde la question de la peine de mort en Tunisie et les dangers que présente le texte de loi qui la régisse. “Même si théoriquement elle n’est pas appliquée”, sa crainte est que cette loi soit un jour adoptée “avec le changement de la volonté politique”.

Cette pièce fait partie d’une manifestation artistique et culturelle organisée à l’occasion de la célébration de la 15ème Journée mondiale contre la peine de mort 2017 placée sous le thème “Les arts … pour le droit à la vie”, tenue du 10 au 15 octobre, à l’initiative de la Coalition tunisienne contre la peine de mort (CTCPM) et de l’Institut arabe des Droits de l’Homme (IADH).

Avec tap

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Art   Event   Kult   TopNews






  • Envoyer