Les journalistes de la Télévision tunisienne portent le brassard rouge le 9 novembre

Le Syndicat national des journalistes Tunisiens (SNJT) a appelé les journalistes de l’Etablissement de la télévision tunisienne à porter le brassard rouge le 9 novembre. Une action en signe de protestation contre la dégradation de la qualité des contenus médiatiques et le blocage du processus de réforme au sein de l’Etablissement.

Dans une déclaration conjointe avec la section du syndicat à l’établissement de la télévision tunisienne publiée lundi, le SNJT se dit prêt à toute forme de protestation, y compris la grève, pour défendre l’indépendance de l’établissement “qui constitue un des piliers de l’information publique, libre, responsable et intègre”.

Le syndicat dénonce dans sa déclaration “la politique de la mainmise sur le service public et “les tentatives d’asservissement” ciblant l’ETT.

Le Syndicat appelle le gouvernement à assumer pleinement sa responsabilité et à hâter la révision des lois régissant l’établissement.

La section du SNJT à la télévision tunisienne affirme, de son côté, le refus des tentatives de retour à une information publique sous l’emprise du pouvoir politiques, appelant à la neutralité du poste de rédacteur en chef du journal télévisé.

Le syndicat de la télévision regrette le choix de la direction de fermer la voie du dialogue et sa rétraction après avoir signé l’accord relatif à la motion professionnelle issue d’un meeting organisé le 19 septembre dernier par les journalistes de l’institution.
Le Syndicat déplore, également, la non association des journalistes à la production des contenus médiatiques en l’absence de réunion de rédaction.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Medias   Ness   News






  • Envoyer