Tunisie – Médias : Retrait de l’autorisation de Radio Kelma

La Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a décidé de retirer à Radio Kelma l’autorisation de créer et exploiter la chaîne privée qui est attribuée à Omar Mestiri.


Omar Mestiri a transféré illégalement l’autorisation ainsi que ses actions à une autre personne avant l’expiration des trois mois d’exploitation requis par la loi. Il a signé le 8 septembre 2014 avec la société FM Prod une promesse de vente sans autorisation préalable de la HAICA, explique l’instance pour justifier sa décision.

Dans un communiqué publié lundi, l’instance affirme avoir appliqué les dispositions de l’article 33 du décret-loi N° 2011-116 du 2 novembre 2011, relatif à la liberté de la communication audiovisuelle et portant création d’une Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA).

La HAICA s’est appuyée également sur les articles 5, 18 et 76 du cahier des charges relatif à l’obtention d’une autorisation pour créer une chaîne de radio privée.

Omar Mestiri avait déclaré, lors d’une séance d’audition le 14 octobre 2016, avoir signé la promesse de vente “afin de sauver l’établissement qui croule sous les dettes”. Il a précisé que la société FM Prod, représentée par Badis Essefi, a repris la direction de la radio avant de régulariser la question de l’autorisation.

De plus, les agents et journalistes de la radio étaient payés en liquide, ce qui suscite des interrogations sur les sources de financement de l’établissement, relève la HAICA qui ajoute que le représentant juridique de la radio ne lui a pas fourni des données sur la situation financière et juridique de la société.

La HAICA avait accordé la licence de création de Radio Kelma à Omar Mestiri suite à l’obtention par ce dernier d’un accord de principe du premier ministère en date du 17 août 2011.

Avec tap

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Medias   Ness   News






  • Envoyer