Congrès National sur la lutte contre la corruption

En Tunisie et depuis la révolution, une demande grandissante d’intégrité, de redevabilité et de transparence a été affirmée. Pour y répondre, des efforts ont été engagés ces six dernières années selon une approche intégrée et inclusive. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’élaboration de la Stratégie Nationale de Bonne Gouvernance et de Lutte Contre la Corruption et son plan d’actions opérationnel.

La cérémonie d’ouverture officielle du 08 décembre verra la participation du Président de l’ARP qui inaugurera le forum de la société civile ; celle du 9 décembre sera inaugurée par le chef du gouvernement renforçant l’engagement politique pour lutter contre la corruption.

En effet, les plus hautes autorités se sont engagées à mettre en place des mesures concrètes permettant de lutter efficacement contre la corruption. L’engagement s’est concrétisé par la signature d’une Charte de la Stratégie Nationale lors du premier congrès de la lutte contre la corruption qui s’est tenu le 9 décembre 2016.

Une journée autour d’activités techniques  s’articulera autour de la  présentation d’un bilan institutionnel et juridique permettant de faire le point sur les initiatives du plan d’action de la stratégie de Bonne gouvernance et de lutte contre la corruption une année après sa mise en œuvre.

Au programme : des panels thématiques de travail autour de cinq thématiques étroitement liés à la lutte contre la corruption et avec l’appui et la mobilisation d’une expertise internationale

L’organisation d’un bilan du cadre juridique de la lutte contre la corruption permettant de disséminer les réalisations et de discuter les préalables de l’opérationnalisation des lois votés et des projets en cours.

L’objectif de cette action est de coordonner les efforts, renforcer les synergies, mobiliser les acteurs à travers des actions stratégiques ciblées et prioritaires, lesquelles permettront de contribuer à lutter efficacement contre la corruption. Dans ce sens, le contexte actuel, offre de nouvelles opportunités, accompagnées de défis pour la mise en place des actions ciblées et renforcer l’intégrité.

Le Congrès, qui coïncide avec la célébration de la Journée Internationale de Lutte Contre la Corruption, sera aussi une opportunité pour faire le bilan des efforts déployés, présenter les principaux résultats, discuter les prochaines étapes. Cette importante rencontre permettra également de valoriser les avancés en matière de mise en place des ilots d’intégrité.

Le deuxième congrès de lutte contre la corruption vise, en particulier à faire le point sur la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Bonne Gouvernance et de Lutte Contre la Corruption ainsi que son plan d’action opérationnel (2017-2018) et les leçons apprises du déploiement du plan d’action.

Participeront au Congrès national, les principaux acteurs impliqués dans la thématique de la lutte contre la corruption en Tunisie : L’ARP, les Ministères, les Instances indépendantes, les organes de contrôle ainsi que des représentants de la société civile, du secteur privé et des médias. Seront également présents des représentés venant de pays d’instance de lutte contre la corruption, les Partenaires Techniques et financiers et les équipes thématiques de l’INLUCC (santé, douane  collectivités locales, centre de recherche… ) et du PNUD (Intégrité, Sécurité, ADL, Croissance inclusive, Entrepreneuriat, Cohésion Sociale, Développement parlementaire, CTP/Experts) et quelques personnes ressources et experts.

Tekiano

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Ness   Politik   TopNews






  • Envoyer