Alcomsat-1, premier satellite algérien mis en orbite

La fusée chinoise Longue Marche 3B vient de mettre en orbite le premier satellite de télécommunications algérien, dénommé “Alcomsat-1“ permettant ainsi à l’Algérie d’acquérir son autonomie en matière de communication.

En effet, Alcomsat-1 dispose de 33 transpondeurs ce qui permettra la diffusion entre 200 et 300 chaînes de télévisions et autant de chaînes de radio numériques, rapportent des sites Algériens.

Il permettra aussi la diffusion de l’Internet à très haut débit (20 Mb/s) sur la bande KA, qui couvre l’ensemble du territoire algérien et d’arroser en moyen débit (2 Mb/s) les utilisateurs en Afrique du Nord via la bande Ku qui couvrira aussi le Maroc, la Mauritanie, le Sahara occidental, le Mali, le Niger, le Burkina-Faso, la Libye, l’Egypte, le Nord du Tchad et le Nord Soudan.

Alcomsat-1 émet aussi sur la Bande L et couvre une bonne moitié de l’hémisphère Nord de la Terre. Ce qui va permettre d’optimiser la qualité du signal des satellites de géolocalisation (GPS, GLONASS, Galileo) et de diminuer les risques de brouillage ou de détérioration volontaire des signaux.

Les ingénieurs de l’agence spatiale algérienne contrôleront le satellite via les centres d’exploitation des systèmes de télécommunications situé à Boughezoul et à Bouchaoui.

A noter qu’Alcomsat-1 a été construit en Chine par China Aerospace Science and Technology Corporation (CASC), constituant ainsi le premier projet de coopération en matière d’industrie aérospatiale entre les deux pays.

Om A.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Tek   TopNews






Une réflexion au sujet de « Alcomsat-1, premier satellite algérien mis en orbite »

  1. Ce n’est pas le premier satellite, c’est le premier satellite de télécommunications. L’Algérie a déjà lancé plusieurs satellites d’observation.

  • Envoyer