Plus de 70 jeunes tunisiens comparaîtront devant la justice pour avoir participé à des manifestations

Lors d’une conférence de presse tenue au siège du forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES), Abdelhalim Hamdi a indiqué que “Plus de 70 jeunes tunisiens comparaîtront dans les prochains jours devant la justice pour avoir participé à des mouvements de protestation pour revendiquer leur droit à l’emploi et au développement”.

Membre de la coordination nationale des mouvements de protestation Abdelhalim Hamdi a critiqué fortement le retour aux pratiques policières adoptées avant la révolution, estimant que la multiplication des procès contre les manifestants est une atteinte à leurs droits légitimes.

Dans ce contexte, il a lancé un appel à toutes les organisations de défense des droits de l’homme pour lutter contre l’incrimination des jeunes tunisiens pour leur participation à des mouvements sociaux.

“Le gouvernement actuel assume toute la responsabilité dans la montée des tensions sociales suite à la marginalisation des régions défavorisées et la hausse du taux de chômage (15% à la fin de 2017), notamment parmi les jeunes, a-t-il mis souligné.
De son côté, Nassim Ourane, membre de la coordination nationale des mouvements de protestation, a souligné l’attachement de la coordination à soutenir tous les mouvements qui défendent les droits des citoyens à l’emploi, à la liberté, au développement et à une vie digne.
Il a, à cette occasion, appelé toutes les forces sociales, civiles et démocratiques à soutenir la coordination afin de sauver le processus révolutionnaire.

Tekiano avec TAP

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Ness   News   Politik






  • Envoyer