Tunisie: Nouvelles mesures en faveur des jeunes promoteurs et diplômés au chômage au titre de l’année 2018

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a dévoilé les principaux axes de la stratégie du gouvernement dans le secteur de l’emploi au titre de l’année 2018 lors d’un meeting avec des jeunes diplômés du supérieur au chômage tenu dimanche soir au centre de formation sectorielle de Den Den dans le gouvernorat de Manouba.

A cette occasion, le chef du gouvernement a donné des précisions à propos de toutes les questions relatives aux nouvelles politiques de l’emploi notamment en ce qui concerne le projet de la “nouvelle génération de promoteurs” et le projet de l'”initiative personnelle indépendante”.

Dans ce contexte, il a signalé que le projet de l’initiative personnelle indépendante concernera une nouvelle génération de jeunes promoteurs, faisant observer que l’Etat garantira pendant trois ans un marché cadre dans toutes les régions du pays pour assurer la pérennité de leurs projets.

Chahed a fait savoir que, dans le cadre de ce projet, le jeune promoteur pourra présenter une demande de financement à la banque tunisienne de solidarité (BTS) qui pourrait accorder un plafond de 150 mille dinars outre les transactions qui seront effectuées dans le marché cadre mis en place par l’Etat et dont la valeur est estimée à 600 mille dinars.

Selon un communiqué publié lundi par la présidence du gouvernement, Youssef Chahed a souligné que l’Etat s’active à garantir plusieurs opportunités de travail dans le secteur de l’économie verte notant qu’un grand nombre de jeunes promoteurs ont déjà bénéficié des interventions de ce marché essentiellement dans le domaine de l’équipement.

Le chef du gouvernement a ajouté que des mesures ont été prises pour simplifier les procédures de création d’un projet indiquant que l’Etat signera un contrat avec toute entreprise gérée par un sans emploi dans toutes les régions du pays.

Par ailleurs, Youssef Chahed a signalé que l’initiative personnelle est une bonne solution soulignant que le gouvernement accordera beaucoup d’intérêt à ce projet.
Selon lui, les microcrédits ont permis la création des petites entreprises qui ont aujourd’hui leur poids dans le tissu économique.

Insistant sur l’importance des microcrédits dans la création des projets et la réalisation de l’insertion économique et sociale des jeunes promoteurs, Chahed a rappelé que l’Etat avait consacré à cet effet 100 millions de dinars au titre du budget de l’Etat 2018.

Plus de détails dans la vidéo qui suit:

 

D’après la TAP

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Emploi   Ness   News






  • Envoyer