Tunisie : Suspension du programme “Ahla Sebah” de Mosaïque FM “pour incitation à la haine”

La Haute Autorité Indépendante de l’Audiovisuel (HAICA) a annoncé la suspension pour une semaine du programme matinal de Radio Mosaïque FM “Ahla Sebah” et le retrait d’un extrait du programme diffusé le 11 janvier du site électronique de la chaîne et de toutes les pages de son réseau social.

“Cette suspension est motivée par le contenu du programme Ahla Sebah du 11 janvier qui adresse des accusations et incite à la haine des politiciens, en violation des règles de la liberté audio-visuelle qui stipulent de respecter la dignité humaine mentionnée à l’article 5 du décret 116 de l’année 2011”, précise la HAICA dans un communiqué rendu public mardi soir.

L’instance de régulation de l’audio-visuel indique que le programme incriminé a commis une “infraction flagrante” en diffusant un discours de haine contre les politiciens, par l’intermédiaire d’une personne victime d’un braquage par un groupe de délinquants et qui a rendu responsable de cet incident certains politiciens, tels Adene Hajji, Samia Abbou, Mongi Rahoui, Hamma Hammami et Ammar Amroussia tout en les accusant d’être derrière les actes de vandalisme et d’agression ayant accompagné les dernières manifestations.

“Ces affirmations ont été soutenues par le journaliste, en violation de son devoir de rejet de tout discours de haine, atteinte à l’honneur et à la dignité humaine”, ajoute la HAICA.

Elle a révélé que le représentant légal de Mosaïque FM a convoqué le journaliste pour l’avertir du devoir de se conformer à la déontologie de la profession et d’éviter de diffuser de tels discours.

De son côté, la chaîne a fait état sur son site officiel de son engagement de se conformer à la suspension du programme, “par respect des instances indépendantes et des institutions de l’Etat”.

Mosaique FM a estimé que “les développements rapides des évènements dans le pays et les luttes politiques ont mis la radio sous une pression sans précédent de toute part pour essayer d’interférer dans sa ligne éditoriale”. Elle s’est déclarée “respectueuse des règles professionnelles, de la neutralité et de la charte rédactionnelle tout s’attachant à rectifier toute déviation”.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Medias   Ness   News






  • Envoyer