L’ANSI met en garde contre une faille critique touchant les systèmes de vidéo conférence Huawei

L’Agence Nationale de Sécurité Informatique (ANSI) met en garde les utilisateurs de systèmes de vidéo conférence Huawei, d’une faille critique touchant  le module SCCPX (tunCERT/Vuln.2018-064). L’exploitation de ces failles pourrait permettre à un attaquant distant, via des paquets spécifiquement conçus, de causer un déni de service.

Le module SCCPX implémente le protocole «Skinny Client Control Protocol » dans les produits «Huawei » pour le transfert des informations audiovisuelles entres les intervenants d’une conférence via les réseaux TCP / IP.

Les personnes cibles par ces vulnérabilités sont les conférenciers tels que les docteurs, les professeurs universitaires, les managers d’entreprises avec leurs partenaires, etc.

Module SCCPX pour les produits Huawei Critique :

Versions affectées:
_ DP300 V500R002C00
_ RP200 V500R002C00, V600R006C00
_ TE30 V100R001C10, V500R002C00, V600R006C00
_ TE40 V500R002C00, V600R006C00
_ TE50 V500R002C00, V600R006C00
_ TE60 V100R001C10, V500R002C00, V600R006C00

Comme solution, l’ANSI recommande aux utilisateurs de contacter leur fournisseur Huawei le plus proche afin d’obtenir les patchs correctifs.

Tekiano avec communiqué

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  News   Non classé   Phone   Tek






  • Envoyer