Tunisie : Appel au contrôle des applications des Smartphones diffusant des jeux dangereux destinés aux enfants

Les participants à un séminaire régional sur “la lutte contre la violence contre les catégories précaires”, organisé lundi à Monastir, ont recommandé aux parents de contrôler leurs enfants surfant sur internet, de télécharger des application dans les ordinateurs à cet effet et de contrôler les applications qu’ils utilisent dans les Smartphones afin de les protéger des jeux dangereux préjudiciables à leur santé psychique et physique.

Le séminaire a été organisé par le commissariat des affaires de la femme, de la famille, de l’enfance et des personnes âgées.

Ils ont également appelé à la sensibilisation des enfants aux comportements simples qu’il importe de suivre pour se protéger, à savoir la protection de leurs données personnelles sur internet et sur les réseaux sociaux en s’abstenant de diffuser leurs photos et numéros de téléphone. Les participants ont recommandé d’autre part de former des cadres spécialisés dans ce domaine.

Le gouverneur de Monastir Akram Sebri a indiqué de son côté que des campagnes régionales de sensibilisation et de prise de conscience par les cadres éducatifs de ces problèmes seront lancées ainsi que des opérations de contrôle menées par des équipes sécuritaires spécialisées dans la lutte contre la violence envers la femme et l’enfant pour inspecter les salles de jeux électroniques, l’internet destiné à l’enfant, ainsi que des rondes de lutte contre la mendicité, l’emploi des enfants et l’exploitation des femmes et des enfants.

Nabil Miled, commissaire régional des affaires de la femme, de la famille, de l’enfance et des personnes âgées, a indiqué pour sa part que la protection des enfants des jeux dangereux est une responsabilité collective et qu’un plan régional d’intervention sera mis en place en coordination avec les différentes parties prenantes.

Il a précisé que le séminaire vise à faire connaître la loi 58 de 2017 de lutte contre la violence faite aux femmes et de la loi 61 de 2016 de bannissement de l’exploitation des personnes et de protection des enfants des jeux électroniques dangereux.

Une exposition documentaire a été organisée en marge du séminaire au siège du gouvernorat de Monastir portant sur les jeux électroniques dangereux, la violence contre les femmes et l’exploitation des personnes.

Deux cas de suicide d’enfants s’adonnant au jeu de la “baleine bleue” ont été rapportés dernièrement par la presse tunisienne, rappelle-t-on.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Ness   News






  • Envoyer