«Femmes et Hommes Egaux dans les Pouvoirs Locaux», nouveau challenge de la société civile

Depuis la révolution de la dignité en Tunisie, plusieurs avancées ont été réalisées en matière de droits humains, notamment ceux des femmes. Mais ces réalisations sont restées au niveau législatif.

C’est dans ce sens que l’association LamEchaml, en partenariat avec l’Union Nationale des Femmes Tunisiennes (UNFT), l’Académie Européenne des Femmes (EAF) et le Centre de Tunis pour la liberté de Presse (CTLP), et avec le soutien du Fonds des Nations Unies pour la Démocratie (FNUD), lance le projet « Femmes et Hommes Egaux dans les Pouvoirs Locaux ».

Le projet, qui s’étend sur une période de deux ans à compter de Mars 2018, vise à promouvoir la dimension genre dans la gouvernance, la conception et la mise en œuvre de projets de développement locaux, et ce dans les régions oubliées par l’Etat, et là où la population, mais surtout la femme, souffre de marginalisation, d’exclusion socio-économique et politique, en plus de la pauvreté.

Les gouvernorats concernés sont : Medenine, Tataouine, Kébili, Gafsa, Kasserine, Tozeur, Béja, Siliana et Zaghouan.

Dans ce cadre, LamEchaml et ses partenaires lancent des actions de formation, de sensibilisation et de plaidoyer, afin de transformer cette réalité dans un sens égalitaire au niveau du vécu des femmes et des politiques publiques, engagées par les collectivités locales.

Communiqué

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Ness   News   Politik






  • Envoyer