Tunisie : Un centre de culture et des sciences ouvrira ses portes pour apprendre la langue roumaine

La Tunisie et la Roumanie ont signé, jeudi, un protocole d’entente pour l’établissement d’un centre de la culture et des sciences de la Roumanie à Tunis au siège de l’Institut Bourguiba des Langues Vivantes (IBLV).

Un autre accord visant à faire don de 50 mille euros à l’institut Bourguiba pour acquérir du matériel informatique et audiovisuel a, également, été signé entre les deux pays lors d’une cérémonie tenue au siège de l’institut.

Ces deux accords ont été signés par le Directeur de l’Institut Bourguiba des Langues Vivantes, Imed Ben Ammar, le vice-président de l’Université Tunis El Manar, Youssef Ben Othmane, le ministre roumain des Affaires Etrangères, Teodor Melescanu et l’ambassadeur de Roumanie en Tunisie, Dan Stoenescu, en présence du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Slim Khalbous.

A cette occasion, le ministre roumain des Affaires Etrangères,Teodor Melescanu a déclaré à la TAP que “ce centre qui ouvrira ses portes à partir de la prochaine rentrée universitaire, est d’une extrême importance dans la mesure où les bacheliers tunisiens désireux de poursuivre leurs études en Roumanie vont pouvoir apprendre la langue roumaine dans leur pays, ce qui leur permettra d’épargner de l’argent et du temps”.

Et d’ajouter: “Nous tenons à exprimer notre reconnaissance à l’institut Bourguiba et à l’université Tunis El Manar d’avoir accepté d’abriter notre centre”, formulant l’espoir de renforcer davantage la coopération entre les universités tunisiennes et roumaines.

le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Slim Khalbous, annonçant qu’un campus Roumanie se tiendra en octobre prochain à Tunis afin de rapprocher les universités des deux pays.

“En marge de ce campus, des accords de coopération seront signés entre les universités tunisiennes et roumaines”, a-t-il dit, soulignant que l’objectif est de passer, aujourd’hui, vers un partenariat plus institutionnel.

“Nous entendons encadrer davantage le départ de nos étudiants vers la Roumanie et faciliter, ainsi, leur retour pour qu’ils puissent exercer sans problème”, a-t-il expliqué, évoquant, dans ce sens, la reconnaissance et l’équivalence des diplômes roumains en Tunisie.

Selon le ministre, le nombre des étudiants tunisiens inscrits dans les universités roumaines est estimé entre 1300 et 1500 étudiants dont la majorité suit un cursus médical.

Cette cérémonie sera suivie d’une rencontre organisée par l’ambassade roumaine en Tunisie avec les citoyens roumains et les diplômés tunisiens en Roumanie, en présence du ministre roumain des Affaires Etrangères, Teodor Melescanu et l’ambassadeur de Roumanie en Tunisie, Dan Stoenescu.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Ness   News






  • Envoyer