Ouverture du pôle Ballets et Arts Chorégraphiques à la Cité de la culture de Tunis

C’est dans une salle archicomble que le Pôle Ballets et Arts Chorégraphiques de la Cité de la culture a ouvert   dimanche 29 avril 2018 son programme inaugural au théâtre des régions.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée  en présence de Mohamed Zinelabidine, Ministre des Affaires Culturelles  et de plusieurs personnalités dont un grand nombre de chorégraphes et de figures emblématiques des arts et des Lettres. Au cours de cette cérémonie Nesrine Chaâbouni directrice  du Pôle Ballets et Arts Chorégraphies a présenté cette nouvelle institutions culturelle la première de ce genre en Tunisie et qui comprend notamment, le Centre chorégraphique dirigé par Syhem Belkhodja et Nejib Khalfallah, le Ballet de l’Opéra de Tunis, le Nouveau Ballet de Tunis, dirigé par Karim Touwayma et la Troupe Nationale des Arts Populaires.

Après avoir souhaité la bienvenue au public, Nesrine Chaâbouni a cédé la place au corps dans toute son exubérance pour interpréter le Ballet « Bnet Wasla » de Hela Fattoumi  avec une collaboration entre le Ballet de l’Opéra de Tunis et le CCN de Belfort.

«BnatWasla» est la réplique 20 ans plus tard de «Wasla»,  un projet lancé en 1998 par Hela Fattoumi. La reprise de ce ballet est nourrie du désir de Héla Fattoumi  de transmettre l’ensemble des idées qui lui ont permis de réaliser cette œuvre surtout que la danse est un art éphémère qui ne se déploie qu’au présent

Et c’est parce que la dance est un art éphémère que l’idée d’une transmission du savoir de la chorégraphe et des idées qui ont soutenu sa création a germé dans son esprit pour aboutir à ce partenariat avec le pôle  Ballets et Arts Chorégraphiques avec de jeunes danseuses tunisiennes. « Bnet Wasla » a vu le jour pour pérenniser ce ballet et continuer le combat des femmes à l’émancipation, « Wasla » étant une révérence à la femme dans sa lutte pour la liberté.

La deuxième partie de cette cérémonie inaugurale s’est déroulée à la salle des jeunes créateurs de la cité où le public a assisté à l’avant-première du Nouveau Ballet de Danse Tunisienne « Ainsi dansait le berger »  du chorégraphe Karim Touwayma, une œuvre qui aspire à la réalisation d’une anthologie de la danse tunisienne représentative de toutes les régions du pays.

La troisième partie a été consacrée au ballet  «  Les quatre saisons ou le mariage du loup » du chorégraphe d’Emilio Calacagno pour le Ballet de l’Opéra de Tunis accompagné d’un Orchestre de chambre sous la direction de Mohamed Bouslama pour lequel la fosse du Théâtre des régions a été ouverte pour la première fois. « Les quatre saisons » d’Emilo Calcagno  fut une belle démonstration de l’art du ballet dans toute sa magnificence avec une belle harmonie entre la musique, les costumes, la danse et les innombrables métaphores sur la vie ici décrite comme un cercle infini où la vie engendre la vie dans un éternel retour. Un clin d’œil subtil à l’univers soufi où chaque instant est une révérence à la vie. Un programme de grande qualité que le public a su apprécié à sa juste valeur à travers des ovations très nourries.

Tekiano avec communiqué

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Kult   Musik   TopNews






  • Envoyer