Tunisie : 1ère édition de la manifestation «Girls in e-health»

Tunis a abrité le vendredi 27 avril, la première édition de la manifestation « Girls in e-health» Day. Cet événement vise à initier les jeunes lycéennes aux outils numériques et à les encourager à envisager des études dans le domaine des technologies de l’information et de la communication et plus précisément dans le secteur en pleine croissance du « e-health ».

Organisé par le cabinet de conseils spécialisé dans le secteur de santé Heaco en partenariat avec les laboratoires Merck et l’école de coding GoMyCode, cette manifestation sous forme de concours d’idées et de projets a inscrit la Tunisie pour la première fois dans l’initiative internationale « Girls in ICT Day », soutenue par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) et qui a compté à ce jour la participation de plus de 300 000 filles à travers 9 000 actions organisées dans 166 pays depuis 2011.

« Le coding est au cœur du monde numérique d’aujourd’hui. Il est essentiel que les jeunes filles soient initiées à la logique des langages de programmation et renforcent leurs capacités dans les nouvelles technologies du numérique. C’est un secteur qui offre de larges perspectives d’emploi et qui se caractérise par un besoin pressant de talents très divers, notamment féminins » souligne Rania Dourai, Directrice générale de Heaco et co-organisatrice de l’événement en Tunisie.

A travers un atelier de briefing et de coding animé à la fois par des professionnels de la programmation et de la santé, les jeunes lycéennes sélectionnées ont été sensibilisées, une semaine avant, le 21 avril 2018, à la thématique de l’infertilité afin d’y apporter des réflexions et solutions innovantes.

« Depuis 350 ans, c’est notre curiosité qui nous pousse à aller au-delà de nos rêves et à ne pas accepter le statu quo. C’est ainsi que Merck a pu développer des technologies capables d’améliorer la qualité de vie des patients. Nous nous sommes engagés à stimuler et encourager les jeunes talents du secteur numérique pour relever les défis d’accès à la santé d’aujourd’hui, de notre pays et du continent, soutenant ainsi l’écosystème du secteur e-health en Afrique et créer les solutions adéquates pour les patients 2.0. » a déclaré Dr. Karim Bendhaou, Président de Merck pour l’Afrique du Nord et de l’Ouest.

Les participantes ont été organisées par groupe pour présenter et argumenter leurs idées de projets devant un jury mixte composé à la fois d’un médecin gynécologue et spécialiste de l’infertilité et de professionnels de la santé et du numérique.

« En tant que gynécologue, j’ai été personnellement ravi de faire partie du jury et de prendre part à cette initiative originale qui a permis non seulement de mieux sensibiliser la nouvelle génération à la thématique de l’infertilité mais également de découvrir des idées innovantes et surprenantes pour mieux y répondre et faciliter la vie des futurs mamans et papas », a déclaré le Dr Marouen Braham, médecin gynécologue et spécialiste de l’infertilité.

Le premier groupe de finalistes aura l’opportunité de suivre un summer academy de trois semaines chez GoMyCode ainsi qu’un stage en entreprise chez Merck leur permettant de prototyper leur idée. Le second aura l’opportunité de suivre un summer academy de trois semaines chez GoMyCode.

La manifestation « Girls in e-health » a comme finalité de sensibiliser les jeunes filles de l’enseignement secondaire à l’importance d’approfondir leurs connaissances et de poursuivre des études dans le secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) appliquées à la santé.
L’UIT veut aujourd’hui réduire les disparités et encourager l’équilibre entre les femmes et les hommes dans le secteur des TIC à tous les niveaux professionnels et le fait de contribuer à l’enseignement des jeunes filles et femmes dans ce domaine s’inscrit dans le droit fil des objectifs de développement durable (ODD) définis par les Nations Unies.

Tekiano avec communiqué

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Applis   Tek   TopNews






  • Envoyer