Gabès célèbre la journée mondiale de l’environnement

La journée mondiale de l’environnement, célébrée chaque 5 juin, a pour thème cette année la menace que représente la pollution par les plastiques.

A Gabès, le Programme Gouvernance Environnementale appuie la société civile et les autorités tunisiennes pour changer les pratiques. Depuis 1972, le 5 juin est la Journée mondiale de l’environnement, aujourd’hui promue dans une centaine de pays, dont la Tunisie. Au fil des ans, cette date est devenue l’occasion d’accentuer la sensibilisation du public à la préservation de notre planète.

En cette année 2018, le thème est la lutte contre la pollution plastique. Le plastique a pris une place importante dans nos vies au cours de la seconde moitié du 20e siècle et nous le retrouvons dans des secteurs aussi variés que le bâtiment, les transports, l’alimentation ou la pharmacie. Chaque année, plus de 300 millions de tonnes de plastique sont ainsi produites dans le monde, dont une grande majorité sous forme de produits jetables, qui finissent en déchets, parfois seulement quelques heures après avoir été achetés.

Les matières plastiques représentent 85 % des déchets marins et causent la mort d’un million d’oiseaux de mer et de 100 000 mammifères marins. On sait désormais qu’il y a même du plastique, sous forme de microparticules, dans notre alimentation. Ces plastiques se retrouvent jusque dans nos poumons et sur nos tables, les microplastiques étant présents dans l’air, dans l’eau et dans les aliments, sans que nous n’en connaissions encore les conséquences pour notre santé. Nous pouvons tous faire en sorte de rendre une terre vivable à nos enfants en changeant certaines de nos habitudes au quotidien : refuser les produits jetables, réutiliser, trier, recycler et surtout ne pas jeter dans la nature.

La sensibilisation : une mission centrale du projet de gouvernance environnementale de Gabès

Dans le cadre du PGE Gabès, le projet « Oui Aux Sacs Écologiques à Gabès » vise par exemple à créer une alternative non-polluante aux sacs en plastique dans la région de Gabès tout en développant des emplois. En effet, même s’ils ont été bannis des supermarchés, les sacs jetables en plastique sont encore très utilisés dans les marchés et les petits commerces. Ils finissent par milliers dans la nature et sont une source de pollution environnementale et visuelle. L’éducation, des enfants en particulier, est l’autre clé de la transition vers un développement plus durable. C’est précisément l’objectif principal de l’action « Poumon vert », portée par l’Association de Sauvegarde de l’Oasis de Chenini (ASOC) et Terre et Humanisme Tunisie.

Financé également dans le cadre du PGE-Gabès, ce projet s’adresse aux enfants de plusieurs écoles de Chenini en vue de les sensibiliser à la préservation de la planète dont ils vont hériter. Plusieurs autres actions, menées dans le cadre du PGE, agissent concrètement pour la sensibilisation des Gabésiens, petits et grands, aux enjeux environnementaux. C’est notamment le cas du projet d’« Éducation environnementale pour les jeunes vulnérables de Gabès» de l’Association Horizon d’Enfance ou encore des « clubs d’environnement de proximité dans les quartiers : une nouvelle vision verte » de l’Association Initiative et Réforme de Oudhref.

Enfin, alliant culture et écologie, le projet « Green Clap » des associations « Cinéma pour Tous » et « Jeunes Science de Tunisie (club Gabès)» a permis à des jeunes de s’initier aux techniques cinématographiques pour réaliser et diffuser des courts-métrages sur l’impact de la pollution sur la région. À ce projet s’ajoute aussi une activité, menée dans le cadre du PGE, en automne 2016, qui consistait à faire produire, par des étudiants de Gabès, à travers la réalisation de mini films, un documentaire sur l’écocitoyenneté à Gabès. Ce documentaire a fait l’objet de plusieurs projections à Gabès et ailleurs.

À travers toutes ces actions et de renforcement de la gouvernance environnementale dans la région de Gabès, le PGE reste aux côtés des autorités tunisiennes et de la société civile pour faire en sorte que les Gabésiens trouvent les solutions pour vivre dans un environnement sain, auquel ils aspirent légitimement.

Tekiano avec communiqué

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Ness   TopNews






  • Envoyer