La Chine, une nouvelle destination pour les étudiants tunisiens : plus de 60 inscriptions chaque année

Quelque 346 étudiants, sur un total de 530 Tunisiens vivant en Chine, poursuivent actuellement leurs études supérieures dans les universités chinoises et ce, dans différentes spécialités et bénéficient dans leur majorité d’une bourse d’étude, selon les statistiques de 2017 de l’ambassade de Tunisie en Chine.

Les mêmes chiffres indiquent que chaque année, entre 60 et 70 étudiants tunisiens supplémentaires sont inscrits dans les universités chinoises.

” Les étudiants intéressés par les études en Chine peuvent bénéficier d’une bourse soit de la part du ministère de l’enseignement supérieur ou de la part des universités chinoises “, a expliqué une source à l’ambassade de Tunisie en Chine dans une déclaration à l’agence TAP.

Et d’ajouter ” la convention actuelle de partenariat entre le ministère tunisien de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le ministère chinois de l’éducation ne garantit pas un grand nombre de bourses et c’est pour cette raison que les deux parties se penchent, actuellement, sur le développement de ses axes de partenariat qui englobent, également, l’enseignement de la langue arabe aux Chinois “.

Dans ce contexte, il convient de rappeler que la manifestation organisée en mai 2017 à la Cité des sciences à Tunis par une vingtaine d’universités chinoises avait enregistré la présence d’un grand nombre d’étudiants tunisiens qui désiraient s’informer du système universitaire en Chine ce qui a poussé les deux parties à réfléchir à la nécessité de revoir la convention de partenariat actuelle en vue de la développer.

A noter que la Chine s’était engagée en 2015 lors de la tenue du dernier congrès de partenariat sino-africain à Johannesburg en Afrique du Sud à accorder, en trois ans, 18 mille bourses aux étudiants africains en Chine.

Environ 50 mille étudiants africains se sont inscrits dans les universités chinoises pendant l’année universitaire écoulée et ont bénéficié, dans leur majorité, d’une bourse d’étude.

Outre le partenariat dans le domaine de l’enseignement supérieur, il existe des projets communs dans le domaine de la recherche scientifique dont la convention de partenariat entre l’académie chinoise des sciences, l’institut tunisien des zones arides et l’institut national du patrimoine de Tunisie en vertu de laquelle 10 nouveaux sites archéologiques ont été découverts à Gafsa.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Ness   News






  • Envoyer